CECI EST UN TEST 1
Archives Insolite

POURQUOI LA PETITE COUR DE LA RUE DU CENTRE-VILLE EST-ELLE SI PENTUE ?

test2

Derrière la place Sainte-Anne, il est une petite cour située dans la rue de la Motte-Fablet où l’on déniche un disquaire et la façade arrière de la crêperie Sainte-Anne. Jusque-là rien d’exceptionnel sauf que l’endroit détonne ! Il descend bien en-dessous du niveau de la place Sainte-Anne. “On s’amusait petits à redescendre et à remonter la pente avec mon frère. Je n’ai jamais vraiment pourquoi elle était si pentue.»

Renseignements pris auprès d’un expert en immobilier, rien d’étonnant à cela. “La ville de Rennes s’est toujours reconstruite sur elle-même et sur ses gravats. Ce fut le cas après le terrible incendie de 1720 et encore le cas des années plus tard.” Un phénomène qui expliquerait les effondrements lors du chantier du métro, notamment rue de Saint-Malo, et les nombreuses fissures remarquées ici où là lors du passage du tunnelier Elaine.

Mais pas de quoi inquiéter l’expert immobilier. “On sait faire pour éviter que tout s’écroule. Mais parfois on peut en effet avoir quelques surprises.”  Il a quelques années, place Sainte-Anne, avant le lancement du chantier du métro, les archéologues de l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) avaient mis au jour un carrefour de rues datant des premiers siècles de notre ère. Mais pas uniquement, ils avaient trouvé un atelier de verrier gallo-romain, le vieux cimetière de l’hôpital Sainte-Anne et bien sûr de nombreuses sépultures. C’était une autre époque où Rennes n’était pas surélevée superficiellement…

On trouve même des nappes phréatiques ! Sous le couvent des Jacobins, durant le chantier de réhabilitation, les ouvriers sont tombés sur une nappe phréatique. Pas de bol, ils l’ont percée ! Ce qui a necéssité quelques coûts supplémentaires pour les travaux. Mais chut, on ne vous a rien dit…

D’après un de nos lecteurs Renaud Becel, une autre hypothèse peut être évoquée. Il s’agirait plutôt des restes du fossé de la barbacane de l’ancienne Porte aux Foulons.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire