CECI EST UN TEST 1
Archives Patrimoine

SAINT-ETIENNE EN COGLES : LES FEMMES CHOISISSAIENT LEUR MARI !

test2

Le Cogles a toujours été un pays parsemé de pierres et de légendes qui ne nous laissent jamais de marbre. Près de la chapelle Saint-Eustache (évangélisateur romain), à Saint-Etienne en Cogles, une sorte d’auge en granit était l’objet d’une curieuse tradition et pratique. Le Vendredi Saint, lors de la procession, les jeunes femmes, désirant se marier, montaient sur la-dite pierre.

Une fois là-haut, elles devaient se retourner vers la foule avec le secret espoir de trouver et de désigner l’élu de leur cœur. De nombreux mariages (et des beaux enfants) seraient ainsi nés dans le Pays du Coglais où la tradition s’est depuis envolée à l’heure de la toile et d’Internet.

Parfois, Saint-Eustache faisait l’objet d’un tout autre culte pour une raison bien moins romantique. Stériles, des femmes invoquaient le saint-homme le 20 septembre, en se frottant les seins sur la pierre au soleil couchant. D’après une légende, un trésor serait également caché sous cette pierre. Mais c’est une autre historie…Pierre Saint-Eustache, 35 460 Saint-Etienne en Cogles.

A savoir : Saint-Etienne en Cogles est un gros bourg, situé non loin de Louvigné-du-Désert et de Fougères, en Ille et Vilaine. Elle abrite l’église Saint-Etienne en partie romane, surmontée d’une flèche du XIIe siècle et édifiée par l’architecte Henri Mellet entre 1892 et 1985.

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire