CECI EST UN TEST 1
Archives Patrimoine

IL Y A 100 ANS LA VILAINE PORTAIT DEJA BIEN SON NOM : DES POISSONS MORTS

test2

Il y a cent ans, le journaliste de l’Ouest-Eclair ne perdait pas une miette de l’actualité rennaise. Le 21 juillet 2016, il évoquait une pêche miraculeuse.

« Hier matin, quai de la Prévalaye, on pouvait constater une multitude de poissons de toutes grandeurs et de toutes grosseurs », écrivait-il. « Aussi fallait voir des hommes, des femmes et des enfants armés qui d’une pelle, qui d’une fourche, qui d’une épuisette, pour attraper sans avoir besoin d’appâter lesdits poissons. Il faut reconnaître que l’appât se trouvait au fond de la rivière sous forme d’acide picrique de mélinite…venant des égouts, rendant le séjour au fond de l’eau impossible aux carpes, brèmes et gardons. » Dns ces conditions, le journaliste ne conseillait à personne de pratiquer la pêche… « Nous doutons que ce poisson ait une saveur particulière. » concluait-il.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire