"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Stade Rennais

LES RENNAIS DÉCROCHENT UN NUL FRUSTRANT

Après son revers subi ce mercredi dernier face à Guingamp, le Stade Rennais pouvait se relancer dans la course à l’Europe en cet après-midi du dimanche 20 janvier 2019. En cas de victoire, il avait la possibilité de dépasser au classement son adversaire du jour, Montpellier, devant le soutien indéfectible de son public et 23 000 spectateurs, présents route de Lorient. 

Le premier-quart d’heure était maîtrisé par l’une des équipes surprise de ce début de saison. La triplette offensive Mollet-Delort-Laborde récitait son football et mettait en difficulté l’arrière-garde rennaise. Peu à peu, les hommes de Guy Stephan ont toutefois pris la mesure de leur adversaires et ont commencé à imposer leur rythme. Les tentatives se multipliaient autour du but de Bertaud, l’habituel remplaçant de l’ancien lorientais Benjamin Lecompte. Mais ni James Lea-Siliki, positionné dans le couloir gauche de la défense en l’absence de Bensebaini, ni Benjamin Bourigeaud sur coup-franc ne parvenaient à ouvrir le score.
                                                            Un très beau jeu
En seconde mi-temps, le match s’emballait davantage. L’ancien messin, Florent Mollet, était proche d’ouvrir le score à la 52ème minute. Héritant du ballon à l’entrée de la surface, le meneur de jeu déclenchait une frappe du gauche qui s’écrasait sur le poteau de Tomas Koubek. Dans la foulée, c’était au tour d’Hatem Ben Arfa de voir ses deux tentatives repoussées par les poteaux adverses.
L’ancien lyonnais, Clément Grenier pouvait également donner les 3 points à son équipe en fin de match. Sur une erreur grossière de relance, le milieu axial interceptait et tentait sa chance. Toutefois, sa frappe n’était pas cadrée et s’envolait. Au final, les bretons, pourtant dominateurs payaient leur manque d’efficacité devant le but adverse (une seul tir cadré sur leurs 16 tentatives). 
Après cette contre-performance face à un concurrent direct, les Rennais affronteront l’ogre Parisien qui a d’ailleurs créé la sensation samedi après-midi en humiliant l’En Avant Guingamp au Parc des Princes sur le score de 9 à 0. 
 
Les supporteurs n’ont pas oublié les évènements du récent derby avec Nantes. Voir notre article
L’agression de Sarr : Le club héraultais aurait pu se retrouver à 10 après une intervention dangereuse d’Aguilar au niveau du visage d’Ismaïla Sarr. L’arbitre de la rencontre, jugeant le geste involontaire, a simplement sorti un carton jaune. Une sanction trop faible aux yeux du coach rennais qui dénoncera après le match un “manque de protection” et craignant qu’il arrive un jour “quelque chose de grave” à son ailier sénégalais. 

Stade Rennais FC 0 – 0 Montpellier HSC (score à la mi-temps : 0-0). Ligue 1, 21e journée. Dimanche 20 janvier 2019 à 15 h, Roazhon Park. Affluence : 23 990 spectateurs. Arbitre : Jérôme Miguelgorry. Avertissements : Da Silva (50e), I. Sarr (74e) à Rennes. Aguilar (41e), Hilton (53e) pour Montpellier. Stade Rennais FC : Koubek – H. Traoré, Da Silva (Nyamsi, 82e), Mexer, Léa Siliki – I. Sarr, André (cap.), Grenier, Bourigeaud – Ben Arfa, M. Niang (Siebatcheu, 69e). Entraîneur : Julien Stéphan. Montpellier HSC : Bertaud – P. Mendes, Hilton (cap.), Congré – Aguilar, Skhiri, D. Le Tallec, Lasne – Mollet – Laborde (Sambia, 81e), Delort (Škuletić, 88e). Entraîneur : Michel Der Zakarian.

A propos de l'auteur

PAUL-ARTHUR CERTAIN

Laisser un commentaire