CECI EST UN TEST 1
Archives Patrimoine

LOHEAC : LE TEMPLE DE L’AUTO

test2

A l’heure où l’automobile devient persona non grata dans les villes, à l’heure où les voitures deviennent semi-autonomes, direction le manoir de Lohéac pour retrouver les autos de la Nationale 7, des vieux circuits et des rallyes.

Dans ce temple des véhicules à quatre roues, on n’en a pour son argent. On n’en a pour son plaisir. Puisque le dit la brochure…

Durant deux heures, on plonge idans les temps passés où les Mercedes étaient des grosses cylindrées clinquantes et où les Alpines se conduisaient comme Fangio. On tombe nez à nez avec des panneaux publicitaires lumineux faisant la promo de vieilles marques : Antar, Shell, Kleber et autres.

De la Triumph décapotable à la Renault Caravelle

Ici, on se prend à rêver devant une Triumph décapotable où l’on imagine à ses côtés une belle blonde du genre Grace Kelly coiffée d’un foulard. Mais bon le rêve est de courte durée. C’est la R5 limite tuning qui nous tend soudainement les bras… Elle est là un peu bêta perdue au milieu des vieilles BMW oranges et des Ford bleues.

La Porsche 911 turbo de couleur grise renoue bientôt avec notre part de rêve. Elle est à deux pas de la Coccinelle et de la Renault Caravelle, bien oubliée aujourd’hui et pourtant si appréciée par nos grands parents. Plus loin, une écurie de formule 1 conte la belle histoire des courses automobiles sponsorisées par les marques Gitanes et Marlboro !

En passant par la Peugeot 201

Autre temps, on roule maintenant à bord de la Peugeot 201, de la Peugeot 301 et de la Peugeot 202. Mais avouons un petit faible pour la voiture de Diabolo et Satanas : l’Amilcar CC 4 cylindres. Quoique la magnifique Talbot jaune Falgur (8 cylindres) ferait craquer bien des dames élégantes ou des messieurs avec moustaches effilées.

A bord d’une Panhard, on file maintenant à regret vers la fin de l’exposition. On file vers les dragsters, les lotus et quelques vieux bolides. On achève la course par un dernier regard sur l’affiche de Fangio. Lohéac est une bonne idée de promenade le dimanche avec les enfants ou le mari ronchon. Manoir de l’automobile, est ouvert tous les jours et jours fériés de 10 h à 13 h et de 14 h à 19 h, sauf le lundi. Adulte : 10 euros. Gratuit pour enfant de moins de 10 ans accompagné de parents. Enfants de 10 à 16 ans : 7 euros.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire