"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Insolite

SAINT-GRÉGOIRE : MÊME LES BATEAUX PEUVENT RECEVOIR DES CONTRAVENTIONS !

Nul ne l’ignore : en cas de stationnement illégal, nos automobilistes peuvent être sanctionnés par une amende. Mais ce que l’on sait moins, c’est que les plaisanciers peuvent être aussi verbalisés par les autorités. C’est la mésaventure arrivée à l’un d’eux, propriétaire de La Barge à papa, qui stationnait, sans autorisation, au niveau du quai Robinson à Saint-Grégoire depuis le 10 avril 2017 ! Le 12 mars 2018, un agent assermenté et commissionné à la direction déléguée aux voies navigables de la région Bretagne a dressé à son encontre une contravention de grande voirie. 

Verbalisé, le contrevenant a tenté de plaider la bonne foi devant le tribunal administratif. Il a déclaré tout de go qu’il pensait obtenir une autorisation d’occupation du domaine public (qu’il n’a jamais obtenue) et qui soutenait que son embarcation se trouvait désormais dans le port de Messac. Malgré ses protestations, il n’a pas obtenu gain de cause. Il devra payer une amende de 500 euros. Il devra également procéder, s’il ne l’a déjà fait, à l’enlèvement de son embarcation du domaine public fluvial dans un délai d’un mois à compter de la notification de son jugement, sous astreinte de 50 euros par jour passé ce délai. 

Lieu de rencontre, de détente, de promenade, mais également espace d’activités sportives pour les coureurs et les kayakistes, le site de Robinson est un lieu privilégié de la ville de Saint-Grégoire. Jadis, en août 1873, le cabaretier Edmond Landais, habitant à l’écluse de Saint-Grégoire, y exploita trois bateaux pour des promenades sur le canal. Plus tard, vers 1920, Monsieur Chuinard créa un service de vedettes rennaises et acheta la guinguette Robinson. 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire