Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

APRÈS LE TOUR DE FRANCE, LES ÉCOLOGISTES S’ATTAQUENT À LA 5G

test2

A la demande de Nathalie Appéré, maire de Rennes, Pierre Jannin, directeur de recherche Inserm, conseiller municipal de la Ville de Rennes et délégué numérique innovation, a proposé la création d’un groupe de suivi pour étudier les conséquences du déploiement éventuel des antennes du réseau 5G à Rennes. “Il aura pour but d’étudier objectivement les avantages et inconvénients de cette technologie pour la ville, ses acteurs et ses citoyens”, explique l’élu. “En attendant la fin de ce travail, nous souhaiterions voir les opérateurs suspendre le déploiement de la 5G. Cela donnerait tout son sens à cette réflexion indispensable.”

Priorité à la fracture numérique

“L’innovation ne peut justifier toutes les technologies, sans en connaître la réelle utilité et surtout les conséquences”, ajoutent les élus écologistes rennais, Matthieu Theurier et Valérie Faucheux, dans un communiqué. “Nos véritables besoins et usages du numérique doivent être questionnés. La priorité doit être donnée à la réduction de la fracture numérique avec la fibre et la 4G.”

Les élus écologistes demandent aujourd’hui un moratoire sur le déploiement de la 5G pour mettre en œuvre une concertation avec les citoyens. “Nous avons besoin d’études claires et précises. C’est ce que nous engagerons dans le cadre du comité de suivi, qui vient d’être constitué à la demande de la maire de Rennes par notre collègue Pierre Janin. Nous serons notamment très attentifs aux problématiques sanitaires et énergétiques. En attendant, nous nous opposerons à toutes installations sur la Ville et la métropole. Nous considérons l’attribution, fin septembre, des fréquences 5G comme un passage en force du président de la République, alors que l’étude 2021 de l’Anses [agence de sécurité sanitaire] n’a pas encore été publiée.”

Des propos caricaturaux

Le président de la République, Emmanuel Macron, ne veut pas suspendre le lancement de cette nouvelle technologie. “Je ne veux pas revenir au modèle Amish et au retour à la lampe à huile”, a-t-il ironisé après la publication d’une tribune de 70 personnalités de la gauche et des écologistes. Des propos jugés ” caricaturaux” par Matthieu Theurier et Valérie Faucheux.

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire