18 C
Rennes
jeudi 18 juillet 2024
AccueilActualitésQUE VA DEVENIR LE SITE TROP MÉCONNU DU BOIS PERRIN ?

QUE VA DEVENIR LE SITE TROP MÉCONNU DU BOIS PERRIN ?

A Rennes, le centre ville est connu de tous. Respecté, réhabilité, apprécié, visité. En revanche, les faubourgs sont un peu moins connus, célébrés. A tort parfois. Ils cachent pourtant des pépites architecturales comme l’église Sainte-Thérèse, l’église Sacrés-Cœurs, et bien d’autres surprises…

A deux pas du centre hospitalier spécialisé Guillaume Régnier, boulevard de Vitré, le site du Bois Perrin regroupe les services de la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent où le personnel assure des soins médicaux spécialisés et fonctionnels. Un nouveau bâtiment y a été construit il y a quelques années. Mais heureusement, les ouvrages édifiés au début du siècle dernier y ont été sauvegardés, préservés. Ils nous plongent dans les temps de l’après-guerre où les architectes s’en donnaient à cœur joie. « C’est un endroit magique », assure un personnel soignant. « L’architecture est vraiment particulière. »

Entre les édifices, une ancienne chapelle a été même transformée en salle de jeux. « La construction de l’hôpital de la Motte-au-Duc (l’ancien nom du Bois Perrin) a été prévue au lendemain de la 1ère Guerre Mondiale, en tant qu’extension du site principal de l’asile Saint Méen (actuel centre hospitalier spécialisé). »

                              Un architecte connu et reconnu

D’après la municipalité rennaise, ces bâtiments ont été conçus dès 1921 par l’architecte Jean-Marie Laloy. Ils s’appuient sur la maison de la Piletière datant de la seconde moitié du XIXème siècle. « Le premier bâtiment abriterait une cuisine Odorico », confie un autre salarié. « En arrivant à la fin des années 80, le bâtiment était en travaux et mes collègues de l’époque m’ont parlé d’une superbe cuisine en mosaïque bleue. Les avis étaient unanimes sur ce sujet. Mais maintenant, est-elle détruite ? Recouverte ? »

Qu’en est-il vraiment ? Interrogé, le service de communication du centre hospitalier Guillaume Régnier n’a pas daigné nous répondre, ni même le syndicat Sud Santé. Dommage…On aurait voulu en savoir plus. En tout cas, la ville s’intéresse de très près au 3,7 hectares. Elle étudie le devenir du site. Elle veut ouvrir cet espace vers la ville dans le cadre d’un projet d’aménagement concerté (conseil municipal du 20 mars 2017).

Sous l’égide de la municipalité rennaise, le projet tendrait à révéler et à renforcer la qualité patrimoniale des bâtiments et paysagère des espaces. Pour l’heure, il est confié à un grand cabinet d’architectes parisiens h20 Architectes (maîtrise d’œuvre) et à OLM Paysagistes. Il permettra de réorganiser le centre hospitalier tout en créant un quartier mixte résolument ouvert vers les logements, locaux d’activités, les commerces ainsi qu’une crèche. En espérant seulement que les plantations et les édifices seront préservés…

Qui est Jean-Marie Laloy ? 

Figure importante de l’architecture bretonne, Jean-Marie Laloy a réalisé de nombreux équipements publics dans la région, dont la restauration du Parlement de Bretagne, le conseil municipal, l’école normale d’institutrices (devenue l’Institut d’Etudes Politiques). À Rennes, il construit notamment, l’École d’agriculture (1892 à 1896) et la prison départementale du boulevard Jacques-Cartier (à partir de 1896). Il était franc-maçon et républicain convaincu.

Pour en savoir plushttp://metropole.rennes.fr/fileadmin/rrm/documents/Politiques_publiques/Transport_Urba_Amenag/Operations_amenagements/Exposition_Bois_Perrin_1_-_L_ilot_Bois_Perrin.pdf

Pour connaître le maître d’œuvre : http://www.h2oarchitectes.com

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

1 commentaire

// Dernières nouvelles publiées

CHU : LES DEUX NEUROCHIRURGIENS POURSUIVENT PARIS MATCH

Nouveau rebondissement dans l’affaire du service de neurochirurgie du CHU de Rennes (voir notre article ici). Accusés de harcèlement par neuf salariés de l’hôpital,...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser