"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Patrimoine

POUR LE COLLÈGE NOTRE-DAME : DU NEUF AVEC DU VIEUX

Il y a un mois, une vingtaine de riverains du collège Notre-Dame du Vieux-Cours était conviée à une réunion d’informations sur la construction prochaine de plusieurs édifices scolaires, le long de la rue Émile Souvestre et de la rue de Plélo (centre-ville). Il y a une semaine, c’était au tour des parents d’élèves de prendre connaissance du projet de rénovation de l’établissement de leurs chers petits.

                                                    Des démolitions estivales

Mais pas d’inquiétudes pour leurs chérubins, les démolitions prévues d’une partie des bâtiments (la rotonde, le CDI ) auront lieu cet été. Ils disposeront donc de “préfabriqués” dès la rentrée prochaine, notamment pour les cours de technologie. Après une phase de consultation de six mois, des travaux devraient débuter en janvier 2020 sous la maîtrise d’oeuvre du cabinet Paumier Architectes. Ils doivent permettre de régler des problèmes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et d’améliorer la sécurité globale des bâtiments. Et ce, même si un chantier de mise aux normes avait déjà été réalisé dans l’école et le collège au cours de l’été 2016 et 2017.

En rouge, les bâtiments qui seront démolis. 

Financés par l’Ogec (organisme de gestion) du Vieux-Cours, les nouveaux bâtiments seront au même niveau que leurs voisins de la rue Émile Souvestre (et un peu moins haut que ceux de la rue de Plélo). Ils vont permettre à terme d’accueillir 200 élèves de plus, soit cinq classes par niveau au collège. Après ces travaux qui devraient durer jusqu’en 2022, les élèves devraient bénéficier d’une nouvelle salle d’évolution sportive, neuve et équipée sur une surface de 220 m².

                      Pour accueillir 200 élèves de plus

Tout aussi important, les collégiens et les primaires disposeront de neuf classes complémentaires, de salles spécialisées neuves (pour la technologie, les sciences naturelles, la physique, la musique et l’art plastique). Mais pas seulement… ils bénéficieront d’une nouvelle cour de récréation, d’une nouvelle administration, de nouvelles salles pour leurs professeurs et d’un foyer des élèves tout neuf. “C’est un projet complexe dans la continuité de l’établissement mais c’est un projet adapté qui va permettre de moderniser un endroit qui en avait réellement besoin, le tout dans le respect des éléments architecturaux classés”, explique l’un des membres de l’OGEC. 

“Le permis de construire est en cours d’instruction auprès des services de la métropole”, ajoute le directeur de l’établissement, Nicolas Vallois. “Il a été travaillé avec l’architecte des Bâtiments de France et l’architecte-conseil de la ville, lors de nombreux échanges fructueux. Ce qui a permis de faire évoluer le projet, de le bonifier avec les services métropolitains et de l’insérer au mieux dans notre quartier”, ajoute-t-il. Pour une fois à Rennes, ce projet n’englobera pas la construction de logements privés. Il sera uniquement dédié à la scolarité d’environ 1000 élèves ce qui mérite amplement d’être noté…

Le petit plus : Une statue de la vierge Marie en origami devrait orner l’entrée de l’établissement.

“La rénovation permettra de réorienter l’établissement vers le nouvel accès piétonnier”, confie Nicolas Vallois, directeur de Notre-Dame du Vieux-Cours.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire