CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

COUVRE-FEU EN ILLE-ET-VILAINE DE 21 H À 6 H DU MATIN À PARTIR DU VENDREDI 23 OCTOBRE, MINUIT

test2

“La deuxième vague est là”, a expliqué aujourd’hui le Premier Ministre, Jean Castex, lors d’une conférence de presse, diffusée sur sa page Facebook. “Nous observons aujourd’hui une progression rapide et très préoccupante de l’épidémie dans tous les pays européens, en Italie, au Royaume-Uni, en Belgique, en Allemagne, sans parler des pays de l’Europe de l’Est qui sont dans une situation difficile.”

“Nul n’est épargné. Disons les choses clairement : la situation est grave en Europe et en France”, ajoute le Premier Ministre. “Au cours des huit derniers jours, la circulation du virus a atteint un niveau extrêmement élevé et le nombre de personnes touchées par le Covid s’établit désormais à 251 pour 100 000 personnes. C’est à dire une progression de 40 % en une semaine et un doublement de cas en quinze jours dans toutes les tranches d’âges.”

46 millions de personnes concernées

Eu égard à cette situation, la progression de l’épidémie a conduit le Gouvernement à étendre les mesures de couvre-feu à 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer (Polynésie). “Dans ces territoires, cette mesure s’appliquera de 21h à 6h pour une durée de six semaines. Ces règles entreront en vigueur à compter de vendredi minuit. Elles seront les mêmes que pour les métropoles déjà placées en couvre-feu depuis samedi dernier.”

Le Premier Ministre a été clair. “Chacun devra être chez soi et sauf exception, tous les commerces et les lieux recevant du public seront fermés. Comme pendant la période de confinement, pour sortir après 21 h, les citoyens devront se munir d’une attestation de déplacement.” En revanche, il serait encore trop tôt pour mesurer les effets du couvre-feu dans les départements déjà concernés. “Nous verrons la semaine prochaine. En fonction des résultats obtenus et de l’évolution de l’épidémie, nous réévaluerons le dispositif pour le durcir éventuellement.”

Les semaines qui viennent seront dures. “Nos services hospitaliers seront mis à rude épreuve et le nombre de morts va continuer à augmenter. Les nouveaux malades d’aujourd’hui sont les malades hospitalisés de demain, et parfois les morts d’après-demain. Le mois de novembre sera éprouvant.” La préfète de Bretagne et d’Ille-et-Vilaine souhaite donner une conférence de presse, demain, vendredi 23 octobre, à 14 h, pour annoncer un renforcement des mesures sanitaires, applicables dès les prochains jours. Des manifestations pourraient être menacées comme les Transmusicales, les rencontres footballistiques comme le Rennes-Chelsea (23 novembre prochain).

 

 
 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire