12.8 C
Rennes
jeudi 30 mai 2024
AccueilActualitésBILLET D'HUMEUR : MADAME MICHU N'AURA JAMAIS LA LÉGION D'HONNEUR !

BILLET D’HUMEUR : MADAME MICHU N’AURA JAMAIS LA LÉGION D’HONNEUR !

A l’heure du réveillon, l’ordre de la Légion d’Honneur publie sa dernière promotion. ll rend heureux les nominés et parfois moins les absents de la liste. En Ille et Vilaine, il a élevé au grade de chevaliers quelques personnalités du département (voir notre liste ci-dessous) dont François Le Pillouër, 63 ans, ancien directeur du TNB de la capitale bretonne.  

Pour recevoir une distinction, une série de critères communément admis sont pris en compte, étayés par une jurisprudence de deux siècles : il faut pouvoir justifier de qualité de services, d’actions ou d’engagements durant 20 ans d’activité. Il faut avoir avoir œuvré pour le bien de la nation et non en fonction d’un intérêt propre exclusif.  il faut avoir enfin été reconnu pour ses mérites, faire figure de modèle de civisme pour ses concitoyens, participer au rayonnement de la France à l’étranger. 

Il ne nous appartient pas de juger les critères d’attribution de l’ordre, encore moins de juger la moralité d’un homme et d’une femme. On laissera aux promus du jour le soin de gérer leur nomination avec leur propre conscience. Mais au moment de cette promotion, on a une pensée émue pour madame Michu, secrétaire de mairie (personnage fictif mais ô combien réaliste). Elle n’aura jamais, elle, la chance d’avoir son nom sur la liste des promus…

                                 Elle a juste des tickets de restaurant !

Et pourtant, tous les jours, elle bosse pour la Nation. Elle délivre des extraits d’acte de naissance, de mariage à des gens mal aimables, impolis, limites…Durant son service, tout juste a-t-elle le droit de se lever pour satisfaire ses besoins naturels ! Tout juste bénéficie-t-elle de tickets restaurants pour manger dans sa sandwicherie préférée !

Madame Michu a encore moins la carte bancaire de son service et fait attention aux deniers publics. Elle imprime ses documents tous les jours en recto-verso conformément aux ordres reçus par son chef de service. Elle trie également ses déchets dans une poubelle verte, bleue et jaune… »Je trouve cela écolo, » assure-t-elle. « Je m’y plie bien volontiers. »

Sur son ordinateur, Madame Michu a les coordonnées de bien de Brétiliens. Elle pourrait s’en servir pour soutenir la liste de son mari, candidat aux élections municipales de Bazouges sous Hédé. Mais non, madame Michu a trop de conscience professionnelle et, de toutes les façons, dans sa famille, on n’a jamais profité de sa situation professionnelle pour aider un ami. « C’est un principe, » affirme-t-elle à sa voisine de pavillon. « Je ne pourrais pas me regarder dans la glace tous les matins. » 

Madame Michu n’aura jamais la Légion d’Honneur car de toutes les manières, elle n’aura jamais 20 ans de services publics. Licenciée il y a cinq ans pour raisons économiques, elle est depuis dans la fonction publique après avoir travaillé d’arrache-pied son concours de catégorie C et sacrifié sa vie privée pour sa reconversion professionnelle.

Quand Madame Michu partira en retraite, tout juste lui offrira-t-on une médaille du travail et peut-être un beau discours  ! En revanche, elle n’aura pas d’indemnité de départ mirifique, encore moins un article élogieux dans le journal local ! Mais finalement, Madame Michu s’en fout presque. « De toutes les manières, je ne le mérite pas. Et si d’aventure, on me donne une médaille, je la refuserais. Question de principe… »

Les autres chevaliers d’Ille et Vilaine : Magda Hollander Lafon, ancienne déportée juive hongroise, à Auschwitz, auteur du livre Quatre petits bouts de pain, des ténèbres à la joie, ancienne psychologue pour enfants, fondatrice et présidente d’honneur d’une association en faveur de la paix au Proche-Orient ; Jocelyne Cormann, directrice du greffe du tribunal d’instance de Fougères ; Daniel Delaveau, 63 ans, ancien vice-président du conseil général d’Ille-et-Vilaine (2004-2008), maire de Saint-Jacques-de-la-Lande de 1989 à 2008, maire de Rennes de 2007 à 2014 ; Patrick Chaudet, inspecteur général des services actifs de la police nationale ; Rosalie Froc, ancien maire de Saint-Christophe-des-Bois, de 1992 à 2001.

Pour en savoir plus sur François Le Pillouërhttp://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-francois-le-pillouer-l-emblematique-patron-du-tnb-s-en-va-4711363 ou encore https://www.rennes-infos-autrement.fr/1au-consei-municipal-lindemnite-du-directeur-du-tnb-passe-mal-a-droite/

 

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

CE WEEK-END : UNE GUINGUETTE GOURMANDE DANS UNE CHAMPIGNONNIÈRE

Le week-end du 1er et 2 juin, laissez-vous tenter une expérience inédite et festive à Pacé. La champignonnière bio Amyco, en collaboration avec la...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser