CECI EST UN TEST 1
Actualités

A 14 ANS, LOUP RÉALISE UN COURT-MÉTRAGE !

test2

Loup Pinard est un fan de cinéma. A 12 ans, il a joué avec Samuel Le Bihan dans un téléfilm à succès, Alex Hugo. Cette fois-ci, il est réalisateur à 14 ans ! Samedi 23 janvier 2021, il tournait comme un grand… un court métrage à Rennes, où il vit.

Son premier court métrage

Derrière son masque, le jeune Rennais donne ses dernières directives dans le collège où il est élève. “Pour réfléchir à mes décors, c’était plus facile de filmer dans mon établissement”, s’amuse-t-il. Face à lui, il a une vraie équipe, quinze figurants et des vrais comédiens (Quentin Gouget et Sylvie Filloux, Demain nous appartient). Mais pas de quoi le désarçonner…il donne même ses ordres à un élu rennais (Loïck Lebrun), choisi pour sa voix de stentor et jouant le rôle d’un professeur.

Une des scènes a été arrêtée, le son était très mauvais. On entendait l’hélicoptère de la manifestation…”

Derrière lui, sa maman, fière, est tout en discrétion. Elle a apporté des biscuits, du jus d’orange, de quoi sustenter les comédiens qui, sous les projecteurs, tournent un film intitulé L’invisible (2’20) et qui postulent pour un prix au festival Nikon Film Festival. “Il y a plusieurs prix, mais si je gagne le grand prix du Jury, je touche une bourse et je suis diffusé sur la chaine Brut et au Grand Rex. Mais ce sera compliqué. Il y a 1300 participants !”

Pas une mince affaire !

Mais pour l’adolescent, le plus dur fut l’avant-tournage : il devait préparer en même temps son brevet blanc et son film. Il devait surtout trouver son financement. “J’ai financé mon court-métrage grâce au financement participatif”, ajoute-t-il. De l’argent nécessaire pour organiser le casting, rechercher les équipes techniques de l’ESRA (école de cinéma) et louer du matériel (travelling…). «J’ai eu parfois quelques frayeurs”, ajoute-t-il, je n’avais personne pour le son, il y a encore une semaine !”

En attendant la réalisation d’un prochain long métrage, Loup continue à passer des castings grâce à son agence. “J’adore interpréter un personnage”, précise-t-il. “Mais en étant réalisateur, j’ai vraiment l’impression de créer. J’ai énormément de plaisir à mettre en scène une histoire, à briefer des acteurs, à choisir ses plans et ses lumières. J’ai vraiment envie de poursuivre cette expérience, car à chaque nouveau tournage, j’apprends énormément de choses.”

A la fin du tournage, les figurants sont presque tous venus me voir. Ils m’ont remercié ! J’étais vraiment heureux d’avoir donné envie à des gens plus grands que moi de faire du cinéma.”

A retenir : Le scénario a été écrit par deux étudiants de l’ICAR de Paris, écrit par Pierre Burgaud et Eva Burlet. Il évoque l’histoire d’une dizaine de lycéens dans une classe sans leur professeur. Ceux-ci discutent tous ensemble, excepté Ethan…

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire