CECI EST UN TEST 1
Actualités

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : “IL FAUT TENIR COMPTE DE LA FRAGILITÉ DES CYCLISTES”

test2

La lutte contre l’insécurité routière est une priorité du préfet. “Dans le département d’Ille-et-Vilaine, nous contactons une légère baisse des tués et de blessés, en 2021”, explique Emmanuel Berthier, préfet d’Ille-et-Vilaine. “Nous avons déploré 40 décès sur les routes , mais avec une fin d’année particulièrement meurtrière : douze décès dans les deux derniers mois.”

L’utilisation du vélo augmente fortement. Elle s’est accélérée au moment du covid”, note le préfet. 

A chaque fois, ce sont les mêmes causes. “La vitesse est à l’origine de 12 des 40 accidents mortels et l’alcool, de 11 morts.” Mais un triste fait est à noter. “Le nombre de cyclistes tués en 2021 est en hausse très forte en Ille-et-Vilaine. En 2021, nous dénombrons  7 morts, pour 3 en 2019 et 4 en 2020. Cette augmentation est certainement en corrélation avec le développement de l’usage des deux roues. “

Face à cette terrible croissance, la préoccupation des autorités serait très forte. “Elle se traduit d’une part par une amélioration du réseau des pistes cyclables dans le département. Elle se marque par des actions de sensibilisation ciblées contre les conducteurs que nous sommes tous pour faire attention aux usagers du vélo sur le réseau routier et tenir compte de leur fragilité particulière.”

Nous commençons par la piste d’éducation routière en apprenant aux plus jeunes le code de la route”, explique la commissaire, Nathalie Frêche. 

Responsables des infrastructures routières, les pouvoirs publics prennent en compte et facilitent  l’augmentation de l’usage de la bicyclette. “J’en veux pour exemple le plan vélo départemental, les actions conjointes conduites par Rennes Métropole, l’état et le conseil départemental. Systématiquement, nous ouvrons des pistes cyclables dans les travaux routiers que nous menons. Ces investissements nous permettent de sécuriser la circulation des vélos.” 

Mais cette politique ne serait rien sans un message général aux cyclistes eux-mêmes.  La police les met en garde sur leur éclairage, sur l’usage du téléphone ou encore d’écouteurs. “Nous avons mené des actions de sensibilisation (distribution de dépliants)”, explique Nathalie Frèche, commissaire de police. “Depuis, nous sommes passés à une répression car nous savons que grâce cette phase-là, les gens vont s’équiper et faire attention à leurs comportements.” Le jeu en chandelle pour éviter l’accroissement du nombre de morts sur la route. 

Infos + : la police sensibilise les automobilistes aux bons comportements (opérations de contrôle) et collabore avec Kéolis pour repérer les zones de conflits entre usagers. Une cartographie des endroits jugés dangereux est actualisée régulièrement. 

Info + : “La vitesse étant la première cause des accidents, nous nous concentrons sur ce phénomène (…). En Ille-et-Vilaine, nous disposons de trente six radars, dont seize radars tourelles avec des fonctionnalités suivantes :   une portée plus longue, un contrôle dans les deux sens de circulation, un flash à infra rouge donc invisible pour les automobiliste, une capacité à distinguer les poids-lourds et les véhicules légers…”, indique le préfet. 

Crédit : Justine Prigent

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire