maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Actualités Faits divers

RÈGLEMENTS DE COMPTE ET TENTATIVES DE MEURTRE EN BANDE ORGANISÉE : SEPT INTERPELLATIONS

REGLEMENTS DE COMPTE ET TENTATIVES DE MEURTRE EN BANDE ORGANISEE A RENNES

test2

Le 10 avril 2020, vers 22h, un jeune homme soupçonné effectuant vraisembablement une livraison de stupéfiants dans le quartier de Villejean était victime d’une expédition punitive par un groupe d’une dizaine d’individus. Il était roué de coups violemment avant d’être abandonné sur la voie publique (voir la vidéo de l’agression).

Trois répliques armées avait lieu dans les heures qui suivaient, visiblement en réponse directe à cette agression. Dès le 11 avril au matin, plusieurs personnes étaient visées par des tirs par arme à feu à proximité du lieu de la première agression, sans qu’aucune victime ne soit toutefois déplorée. “Le soir même, un nouvel épisode armé avait lieu aux abords d’un domicile situé dans le quartier du Blosne. Si plusieurs ogives étaient retrouvées, notamment dans le mur au dessus du lit d’une jeune fille demeurant sur place, seules des blessures légères étaient constatées”, précise le Procureur de la République, Philippe Astruc.

Plusieurs coups de feu

Puis, un dernier épisode se déroulait le 17 avril 2020, de nouveau dans le quartier de Villejean, où plusieurs coups de feu retentissaient et des balles perdues étaient retrouvées au domicile de résidents du quartier. “Les investigations s’orientaient vers une équipe unique comme étant à l’origine de ces trois épisodes armés”, ajoute le Procureur.

Les investigations importantes réalisées par les enquêteurs de la DIPJ (direction interrégionale de la Police judiciaire) de Rennes, d’abord saisis par le procureur de la République puis ensuite sous le contrôle d’un magistrat instructeur de Rennes, ont permis d’identifier plusieurs participants à ces règlements de comptes, sur fond de trafic de stupéfiants.

Sept gardes à vue

Le 26 mai 2020, une opération d’interpellation était diligentée et amenait au placement au garde à vue de sept personnes parmi lesquelles une femme âgée de 45 ans et six hommes. A l’issue de leurs auditions, tous ont été déférés devant le magistrat instructeur. La femme a ainsi été mise en examen des chefs de participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime dès le 27 mai 2020 et placée sous contrôle judiciaire. Elle encourt 10 ans d’emprisonnement.

Les six autres hommes, dont cinq majeurs âgés de 20 à 26 ans et un mineur de 17 ans, tous originaires de Rennes, ont à leur tour été mis en examen des chefs de tentatives de meurtre commis en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs. Encourant la réclusion criminelle à perpétuité, tous ont été placés en détention provisoire par le Juge des Libertés et de la Détention, conformément aux réquisitions du Ministère Public. Les investigations se poursuivent encore dans le but d’identifier, de localiser et d’interpeller l’ensemble des protagonistes ayant participé à ces faits criminels ayant gravement troublé l’ordre public.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire