7.8 C
Rennes
mercredi 1 février 2023
AccueilActualitésPISCINE : UN BEAU PROJET À VILLEJEAN ET DES QUESTIONS POUR SAINT-GEORGES

PISCINE : UN BEAU PROJET À VILLEJEAN ET DES QUESTIONS POUR SAINT-GEORGES

Lundi soir, au conseil municipal de Rennes, Frédéric Bourcier, adjoint au maire, chargé des affaires sportives, est revenu sur « l’avant-projet définitif du complexe aqualudique » de Villejean. « Nous nous orientons vers un dépôt du permis en février 2023 », a expliqué l’élu. « Après 18 mois de chantier, la piscine pourrait ouvrir au début de l’année 2026, ce qui était prévu au moment du lancement du programme. »

Une haute performance environnementale

Visant une haute performance environnementale, le complexe s’étend sur une surface de 8000 m2. Il comprend un bassin sportif de 25 mètres par 15, un deuxième polyvalent de 300 mètres, une pataugeoire de 50 mètres carrés, deux toboggans… « C’est enfin une bonne nouvelle concernant les piscines de Rennes ! », a martelé Antoine Cressard, conseiller municipal de l’opposition pour le groupe Révéler Rennes. « Ce projet offre un aspect séduisant, fonctionnel, et adapté aux exigences écologiques actuelles. Il propose de plus, une solution végétale non négligeable, bienvenue et indispensable au moment des grosses chaleurs et sécheresses. »

Un avis nécessairement partagé par Yannick Nadesan, adjoint au maire de la majorité. « Ce centre aqualudique est emblématique des politiques que nous menons pour garantir le droit aux loisirs de toutes et tous. Nous le faisons pour œuvrer à toujours plus de solidarité et de cohésion dans notre ville. » Espéré par Valérie Faucheux, adjointe écologique au maire, ce projet est un « beau » pour le quartier de Villejean, les enfants, les jeunes, les familles et l’ensemble des Rennais et des Rennaises. « Cet équipement est majeur pour l’égalité d’accès aux loisirs. Car de nombreux rennais, et à plus forte raison des petits Villejeannais, ne partent pas en vacances. Ils et elles auront, à deux pas de chez eux, un lieu pour se rafraîchir, retrouver des amis, apprendre la nage et s’amuser dans l’eau. » 

Vigilant sur la consommation énergétique

Vecteur de mixité sociale et d’usages, cet espace de loisirs est désormais attendu dans le quartier. « Il était nécessaire de remplacer la piscine vétuste de Villejean par un équipement moderne, attractif. Nous tenons simplement à rappeler un petit point de vigilance, celui de la consommation énergétique du bâtiment. Ce nouvel équipement demeure plus gourmand en énergie que l’ancien bassin. Afin de ne pas faire déraper les coûts de fonctionnement, nous appelons les autorités à pousser tous les curseurs possibles en faveur des gains caloriques. Une fois ouvert, il faudra être particulièrement attentif sur le suivi des usages et leur optimisation. »

Au-delà du satisfecit général, Antoine Cressard apporte une note dissonante et place le débat sur l’ensemble des besoins rennais. Une fois de plus, il redit son incompréhension sur le report du chantier de réhabilitation de la piscine Saint-Georges, lors de la prochaine mandature, après 2026. « Le diagnostic réalisé fin 2021 a relevé la nécessité de mener de gros travaux de rénovation (26 millions €) », fait-il remarquer. « La structure doit être revue consolidée et isolée. Certes, l’argument financier peut être un frein au lancement d’un tel chantier, mais il nous semble prioritaire. Cette rénovation doit être entamée sans attendre, si on ne souhaite pas qu’un autre incident entraîne une fermeture du site pour un temps indéterminé. Ce serait un véritable gâchis et les Rennaises et les Rennais en seraient les premières victimes. C’est pourquoi je propose d’ouvrir une nouvelle ligne budgétaire. »

En réponse, Frédéric Bourcier a tenu à revenir sur le sujet. « Je ne voudrais pas qu’on finisse ce débat en laissant croire qu’en la matière rien n’a été fait dans la capitale bretonne. Je pense qu’il y a beaucoup de collectivités en France et beaucoup de mes collègues qui aimeraient comme moi, offrir un tel bâtiment nouveau. Je veux partager cette fierté tout en considérant qu’effectivement il reste cette question de cette piscine Saint-Georges, joyau de notre territoire. Bien évidemment, nous allons nous y attaquer et nous souhaitons que ceux qui vont nous succéder dans le mandat suivant achèveront ce travail. »

Infos + : Antoine Cressard pointe l’augmentation significative du montant du chantier. « On est passé pour l’avant-projet définitif, de 17,4 millions € TTC en 2021 à 19,5 millions € TTC aujourd’hui », insiste-t-il. « Le coût global est repassé sur la période de 24 millions € TTC à 26 millions € TTC, même si la ville l’estime déjà à 28 millions € TTC à la date de sa livraison, prévue normalement en 2026. Le contexte actuel, marqué par la hausse des prix des matières premières et la forte inflation, ne peut malheureusement qu’impacter l’enveloppe financière de cet équipement. Nous le déplorons, mais nous le comprenons. »

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

SPENCE : NOUVEAU LATÉRAL DROIT POUR RENNES

Le Stade rennais F.C. a annoncé aujourd'hui la venue de l'international espoir anglais Djed Spence. Ce défenseur de 22 ans arrive en prêt de...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser