portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités

NEWS MUNICIPALES

Report du procès de Mustapha Laabid.  Mustapha Laabid, député de la première circonscription d’Ille-et-Vilaine sous l’étiquette En Marche, a été condamné le 6 août dernier par le Tribunal correctionnel de Rennes à six mois de prison avec sursis, 10 000 € d’amende et trois ans d’inéligibilité pour abus de confiance (détournement de plus de 21 000 euros de l’association Intermède). Il faisait appel ce jour de la décision devant la cour d’appel de Rennes. Mais son nouvel avocat lillois a demandé un délai supplémentaire accepté par les magistrats qui ont renvoyé l’affaire au 1er avril prochain (cela ne s’invente pas !), soit quelques jours après les élections municipales. Hasard du calendrier… Les prochaines élections municipales se dérouleront le dimanche 15 mars 2020 pour le premier tour et le dimanche 22 mars 2020 pour le second tour.

Pas tendre. Comme nous l’avions annoncé Frank Darcel (Breizh Europa), guitariste-écrivain, est candidat aux municipales. Dans un long entretien accordé au journal Ouest-France, il n’est pas tendre avec l’équipe en place dirigée par Nathalie Appéré (Socialistes). Il qualifie ses membres de “carriéristes, d’apparatchiks” et se place en tête de liste anti-système. Il est encore plus dur avec les Ecologistes. “Ils font bon ménage avec les Socialistes et leur bilan écologique est médiocre (…). Les Verts rennais avalent des couleuvres. Ils feront les intéressants au premier tour, puis, derrière, retrouveront une équipe qui a offert la ville aux promoteurs immobiliers.” 

Nathalie Appéré au café.  Hier, Nathalie Appéré, maire de Rennes, est partie à la rencontre des Rennais dans le quartier Sud Gare pour recueillir leurs perceptions sur Rennes et leurs propositions. En chemin, elle a fait escale au café Le Cortina (bar porte-bonheur des Socialistes) où elle a été prise en photo par un photographe officiel. Des habitués ont été sollicités pour quelques clichés à ses côtés. Personne n’a osé refuser…

Sapristi ! Pour les 75 ans de Tintin, Pierre Bréteau, maire de Saint-Grégoire, s’est exprimé sur Twitter. “ll m’arrive parfois de dire sapristi, aussi”, a-t-il affirmé en hommage au reporter mondialement connu. S’il est élu à la présidence de la Métropole, usitera-t-il le mot ? Cela changera en tout cas de la novlangue tant employée par certains de nos élus ! Car oui, on préfère bachi-bouzouk, bougres de faux jetons à la sauce tartare, espèce de mérinos mal peignés. Cyrano à quatre pattes, zouave interplanétaire et ectoplasme à roulettes à “co-construction, espace multimodal, mobilité intergénérationnelle…et autres langages abscons.”

LE RN veut des policiers à l’hôpital.Les équipes du CHU de Rennes dénoncent depuis des mois le manque cruel de moyens humains les obligeant à revenir travailler de nuit et pendant leurs congés. Les personnels soignants de Rennes sont aussi en première ligne face aux insultes, aux coups et même aux menaces de mort qu’ils subissent de plus en plus fréquemment : comme nous l’annoncions déjà le 29 octobre dernier, la présence temporaire de policiers municipaux au sein du CHU de Rennes semble inéluctable”, explique le candidat, Emeric Salmon, Conseiller régional de Bretagne, tête de liste Rassemblement National à Rennes. 

Compagnon de route. Eric Du Mottay, 55 ans, adjoint au maire de Saint-Grégoire, sera le secrétaire de l’association chargée des finances de la campagne de Charles Compagnon. Décidément, le candidat de la “droite non déclarée” à la mairie de Rennes trouve à Saint-Grégoire ses ressources humaines. Son mentor, Pierre Bréteau, maire de Saint-Grégoire, ne dira pas le contraire. 

Un peu de solidarité. “500 migrants sont à l’abri dans un hangar depuis 2 mois. Ils se retrouvent sans chauffage, sans gaz et parfois sans électricité”, explique Jean-Paul Tual, responsable des Insoumis rennais. “Il est vraiment temps qu’une autre politique locale puisse satisfaire aux besoins humains élémentaires.”  Pendant ce temps-là, l’ancien directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), Pascal Brice était l’invité des 200 jours (mouvement en faveur de Nathalie Appéré) le 13 novembre dernier. “Pour lui, le défi de l’accueil des migrants se réglera par la coopération européenne et locale”, ont rappelé les militants de 200 jours. “L’engagement de la Ville de Rennes, qui loge chaque nuit plus de 700 personnes en dehors de ses propres compétences, a également été salué,” ajoutent les militants.

 

 .

 

 



A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire