CECI EST UN TEST 1
Actualités Restaurants & Bistrots

LES RÉCUPÉRABLES : LA CUISINE RESPONSABLE ET VIVANTE

test2

Rue de Nantes, au pied d’un grand immeuble, deux jeunes femmes, Sarah Goter et Silvia Flores, ont ouvert un bel établissement à la décoration fraîche comme leur cuisine. Ici, pas de chichis. Ici, pas de salamalecs. On reçoit avec simplicité et tact. On mitonne avec goût et inventivité. 

« Nous faisons notre pain nous-même avec de la farine locale et bio deBruz, Le Moulin de Champcors», ajoute Silvia. 

Appelé Les récupérables, le restaurant aux spacieuses façades porte bien son nom. « Nous travaillons avec des maraîchers, » indique Silvia. « Nous leur prenons les invendus, les légumes mal calibrés, bref tous ceux qui sont discriminés ! », s’amuse Sarah.

Cuisine vivante, locale et responsable

Ancienne étudiante en droit et employée du restaurant de la Grenouille à Grande Bouche, Sarah a trouvé de bon ton de s’associer avec Silvia (élève d’une école de gastronomie au Mexique et linguiste). « Je l’ai découverte sur Instagram », indique-t-elle. « Le premier commentaire que j’ai décroché, c’était celui de Sylvia ! Notre collaboration est née grâce aux réseaux sociaux », précise Sarah.

Depuis, leur projet a fait du chemin avec l’aide d’une architecte intérieure, Alice Midol-Monnet. « Tout ce que vous voyez dans notre établissement a été récupéré. Rien n’est neuf. Nous avons poncé, peint durant plusieurs mois !, » souligne Silvia. « Outre la vaisselle de ma grand-mère, nous avons acheté le mobilier et le piano de la Grenouille à grande bouche où j’ai été formée. Ce restaurant a fait ce que je suis devenue aujourd’hui. C’était un juste retour des choses», tient à rappeler Sarah. 

quatre ans pour élaborer notre concept et quatre mois de travaux », confie Sarah.

Leur cuisine est vivante, locale et responsable, à tendance végétarienne. La semaine passée, les deux jeunes femmes proposaient en entrée (courgettes, façon patatas bravas, crème citron et zaatar) et en plat principal (petit épeautre fattrache, poivrons et pêche rôtis avec un œuf parfait). Le plat végétarien coûte 10, 50 euros (ce qui reste un bon rapport qualité-prix !).

Dans ce faubourg de Rennes, les deux gérantes inviteront des artistes, organiseront des ateliers dans un endroit spacieux et lumineux. Elles ont promis d’animer leur quartier. En attendant, un détour obligé s’impose par leur adresse. Les récupérables, 144 rue de Nantes, 35 000 Rennes. Ouvert du mardi au samedi, de 9 h 30 à 18 h. Vente à emporter jusqu’à 19 h. Tous les premiers dimanche du mois de 14 h 30 à 18 h, vernissage de la nouvelle exposition. Coin enfant avec table à langer. Réservation 02 99 85 91 94 . Accessible aux personnes handicapées. 

Le coin enfant.

Infos + : Sarah Goter et Silvia Flores sont aidées par Patrice Goter (le papa et l’homme à tout faire), Élise Pirotais (la cuisinière) et Moises Palacios (compostage, relation publique). « Nous nous sommes réparti les tâches au regard de nos compétences. »

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire