Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Stade Rennais

LES ABONNÉS DU STADE RENNAIS LAISSÉS SUR LA TOUCHE !

test2

Cela commence à “chouiner” du côté des abonnés du Stade Rennais ! Depuis quelques mois maintenant, certains n’ont pas vu un seul match et d’autres, à peine une ou deux rencontres. “Pour ma part, je n’ai vu aucun ballon !”, explique Henri (1). “Au prix de l’abonnement, c’est quand même fort de café !” Aujourd’hui, la situation est même aggravée. Les rencontres étant à huis-clos, les supporters n’ont plus le droit de se rendre au stade. “C’est d’ailleurs incompréhensible,” note un autre Rennais. “On autorise des manifs qui dévastent la ville et on interdit aux fans de voir du foot dans le respect des gestes barrières.”

Loin d’être des brutes épaisses avinées, les supporters en appellent à la raison et au respect. “Le Stade Rennais nous avait fait savoir par courrier que nous aurions une réponse sur le sort de notre abonnement en novembre. Nous sommes en décembre et on ne voit rien venir” confie Alexis. “La direction du Stade Rennais est un brin désinvolte”, ajoute Thierry (800 euros d’abonnement). “On encaisse nos sous et… puis plus rien. On aimerait un peu plus de respect. Le Stade Rennais a beau jeu de demander des comptes à son assureur pour défaut d’exploitation auprès du Tribunal de commerce. Mais notre argent, qu’en font-ils ?”

Dans la ville, de nombreux abonnés ne veulent pas reprendre leur abonnement, l’année prochaine. “J’ai été choqué que la direction du club nous fasse payer la rencontre de Ligue de Champions contre Krasnodar. Il aurait été plus simple de nous prendre un acompte sur notre abonnement”, ajoute-t-il. A l’heure où le Stade Rennais rencontre des difficultés sur le terrain, le club devrait peut-être éviter des anicroches dans les tribunes. Un petit mot d’encouragement pour les abonnés serait de bon aloi…

(1) “J’ai refusé de me prêter au jeu du “premier inscrit, premier servi” sur le Net pour avoir le droit de voir mes joueurs préférés”, explique-t-il. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire