Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

RENNES : MANIFESTATION NON DÉCLARÉE INTERDITE CE SAMEDI

test2

Samedi dernier, Rennes avait été la proie de violences urbaines, en marge de la manifestation contre la loi Sécurité Globale. Pour éviter de nouveaux débordements, la préfecture a décidé d’interdire toute manifestation non déclarée, ce samedi 5 décembre 2020, de 10h à 23h59. Elle vise ce rassemblement. “Cette mesure est destinée à prévenir l’action violente de groupuscules qui portent  atteinte au droit de manifester et à l’ordre public”, explique ce soir la préfecture, avant de rappeler la Loi : toute manifestation sur la voie publique doit faire l’objet d’une déclaration déposée en préfecture au moins trois jours auparavant, précisant le nom de l’organisateur, le parcours envisagé et le protocole sanitaire prévu. Tout organisateur d’une manifestation interdite peut être puni de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende.”

Ce samedi, les forces de police et de gendarmerie seront à nouveau pleinement mobilisées pour assurer le maintien de l’ordre public. “Au cours de cette journée, la direction départementale de la sécurité publique informera en temps réel des éventuelles difficultés de circulation liées à ces manifestations sur les réseaux sociaux (facebook, twitter).” Ce samedi 5 décembre 2020, quatre manifestations légalement déclarées se dérouleront toutefois à Rennes. “Dès le dépôt des demandes, la préfecture a engagé un dialogue constructif avec les organisateurs de ces rassemblements pour concilier droit de manifester et garantie de l’ordre public. Le protocole sanitaire, le dispositif de sécurité et le lieu de rassemblement ont notamment fait l’objet d’échanges. La mairie et les associations de commerçants ont été informées, le samedi étant traditionnellement une journée d’affluence en centre-ville de Rennes.” Quatre manifestations sont autorisées : rassemblement pour la mémoire de Babacar Gueye, de 14h à 17h, rue Guy Ropartz, à Maurepas ; celui contre le projet de loi “séparatisme” de 14h à 17h sur la place du Colombier, celui du groupe antispéciste Anonymous for the Voiceless, place de la République, en début d’après-midi et celui contre la précarité, esplanade du Général de Gaulle, en fin de matinée. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire