"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Sport Stade Rennais

LE STADE RENNAIS TERMINE EN BEAUTÉ !

Déjà auteur d’une saison magnifique, le Stade Rennais s’est offert une superbe dernière soirée, vendredi 24 mai, au Roazhon Park. Ses joueurs ont offert un beau spectacle aux supporters venus en nombre. Le défi était pourtant de taille. Le LOSC solide dauphin du Paris-Saint-Germain se présentait avec l’envie d’effacer sa défaite (2-1) face aux Bretons en quart de finale de Coupe, dans ce même Roazhon Park. Toutefois, Christophe Galtier le technicien nordiste avait choisi de ne pas titulariser sa perle, Nicolas Pépé, laissant les clés de l’animation offensive au trio Ikoné-Rémy-Bamba. 

D’entrée de jeu, Rennes impose son rythme. Privés de Bourigeaud et d’André suspendus, les Rennais sont conquérants. Ils obtiennent logiquement un penalty au quart d’heure de jeu pour une faute de Thiago Mendes sur Mexer. Malgré quelques échauffourées et les longues minutes de contestation des Lillois, M’Baye Niang, l’homme de cette deuxième partie de saison, convertit la sentence.

                           Niang impérial

Après le déploiement d’un tifo grandiose à l’effigie du capitaine emblématique Romain Danzé (29e minute comme son numéro), le LOSC va logiquement recoller au score. Ils sont bien plus entreprenants et les accélérations de leur trio offensif font mal à l’arrière garde rennaise. Le match est relancé à la 35e minute sur un déboulé d’Ikoné qui sert Remy au point de penalty. L’ancien niçois ajuste Koubek d’une frappe croisée ( 1-1).  

Avant la pause, Adrien Hunou est proche de redonner l’avantage à son équipe mais il ne parvient pas à couper un centre d’Ismaïla Sarr. En seconde mi-temps, les Rennais appliqués et rigoureux retrouvent de l’allant. Il faut même une double parade fantastique de Mike Maignan, le portier lillois récemment appelé par Didier Deschamps en équipe de France, pour empêcher Sarr puis Hunou de marquer.

Impressionnant de classe et de maîtrise, le Sénégalais M’Baye Niang débloque vite la situation. Lancé en profondeur, il résiste à la charge du défenseur et parvient à frapper vers le but lillois. Son tir est toutefois repoussé par Maignan mais heureusement repris par Sarr qui conclut dans le but vide. Le Stade Rennais reprend enfin les commandes (59″).

Auteur d’une performance XXL, le joueur prêté par le Torino, mettra définitivement les siens à l’abri à la 71ème minute. Servi par Adrien Hunou, Niang crochète José Fonte, enroule son ballon dans la lucarne gauche et signe un chef d’oeuvre pour son 11ème but de la saison. L’expulsion de Luis Araujo pour une faute grossière sur Camavinga sera anecdotique. Rennes s’impose et termine la saison à la 10ème place. 

Réaction Julien Stéphan : “C’était un bon match pour une dernière, face à une très belle équipe lilloise qui attaque beaucoup. C’était un match où il y a eu beaucoup d’occasions de but, avec du jeu, de l’allant, de l’enthousiasme, un match très agréable, qu’on a remporté de manière logique. C’est une grande saison pour le Stade Rennais, qui va marquer l’histoire du club. Il y a beaucoup de satisfactions à en retirer. (Serez-vous là à la reprise ?) : Je viens de vous exposer le bilan comptable, maintenant, en interne, on va faire un bilan de fonctionnement avec le président, avec les dirigeants pour voir dans quelle mesure on sera capables de continuer le projet et d’essayer de l’améliorer. Bien évidemment, le soutien du kop par communiqué et à travers ses chants pour moi, ça fait très chaud au coeur et très plaisir. Il ne faut pas se laisser submerger par les émotions, mais ça m’a touché… ”

Feuille de Match. Stade Rennais FC 3 – 1 Lille OSC (score à la mi-temps : 1-1). Ligue 1, 38e journée, vendredi 24 mai 2019 à 21 h 05. Roazhon Park. Affluence : 28 185 spectateurs. Arbitre : Olivier Thual. Buts : M. Niang (16e s. p., 71e), I. Sarr (59e) pour Rennes. Rémy (34e) pour Lille. Avertissements : I. Sarr (15e) à Rennes. Soumaoro (15e), Rémy (15e) à Lille. Expulsion : Araújo (90e) à Lille. Stade Rennais FC : Koubek – H. Traoré, Da Silva (cap.), Mexer, Bensebaini (Baal, 56e) – I. Sarr, Grenier, Camavinga, Del Castillo (Gélin, 77e) – Hunou, M. Niang (Léa Siliki, 89e). Entraîneur : Julien Stéphan. Lille OSC : Maignan – Pied, J. Fonte, Soumaoro (cap.) (Gabriel, 62e), Reinildo – Thiago Mendes, Thiago Maia (Pépé, 73e) – Ikoné, Araújo, Bamba – Rémy (R. Fonte, 75e). Entraîneur : Christophe Galtier.

 

 

A propos de l'auteur

PAUL-ARTHUR CERTAIN

Laisser un commentaire