CECI EST UN TEST 1
Actualités Politique

LA GAUCHE RENNAISE UNIE POUR BARRER LA ROUTE AUX MACRONISTES

test2

Ils ont oublié les tensions entre eux, les coteries, les chausse-trappes. Les militants de Nupes et la Gauche républicaine veulent faire barrage aux macronistes, lors du second tour des législatives. « Aucune voix ne doit aller à l’extrême droite, notre position de principe est de soutenir le candidat de gauche qualifié. » Sans pitié pour Ensemble (ex en Marche), la fédération tire à boulets rouges sur Emmanuel Macron. « Le scrutin est marqué par un affaissement de la majorité présidentielle, traduisant la sanction du président de la République par les Français. Ce dernier ne veut pas admettre les conditions singulières de son élection, largement acquise pour faire barrage au RN. Il faut, à l’issue du second tour, qu’il n’ait pas les mains libres pour mener son projet. »

Pas de compassion non plus de la part de Nathalie Appéré. « Les candidats se présentant sous la bannière de la NUPES dans les quatre circonscriptions rennaises, Frédéric Mathieu, Tristan Lahais, Claudia Rouaux, et Michael Bouloux se qualifient pour le second tour. Dans les bureaux de Rennes, ils réunissent près de 50 % des voix dès le premier scrutin. Ce score confirme que le rassemblement des forces de progrès social et écologique était attendu par les électrices et les électeurs. Il reste une semaine pour continuer à convaincre. Il s’agit de mobiliser singulièrement celles et ceux qui se sont abstenus lors de ce premier tour, même si l’abstention est moins élevée à Rennes que sur le territoire régional et national. La victoire est possible pour une vraie ambition climatique, une politique plus juste et plus à l’écoute des citoyens. Le 19 juin nous devons nous regrouper pour faire gagner l’union de la gauche et des écologistes. »

Même son de cloche de la part du président du conseil départemental, Jean-Luc Chenut. « Le premier tour des élections législatives est marqué au niveau national comme à l’échelon départemental par la forte progression et les très bons résultats des candidats (…). Je leur apporte mon soutien pour faire barrage au second tour au projet de régression sociale et d’inertie environnementale porté par les prétendants de la majorité présidentielle. Homme de gauche, je respecte l’aspiration à l’unité exprimée par celles et ceux qui espèrent un changement de politique économique, sociale et écologique par-delà les divergences qui restent les miennes sur certains sujets ou postures.» Beaucoup de militants demeurent toutefois préoccupés par le faible taux de participation. «Le haut niveau de l’abstention, témoignant d’une grave crise démocratique, ce qui pose la question de l’indispensable amélioration de nos institutions », explique la Fédération de la gauche républicaine. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire