CECI EST UN TEST 1
Actualités

FRANCIS BLIN, UN PEINTRE RENNAIS À L’HARDIESSE RARE

test2

Francis Blin est un peintre rennais, aujourd’hui tombé dans l’oubli. Mais au Musée des Beaux-Arts de Rennes, une de ses peintures est encore accrochée aux cimaises et bien accrochée. Le matin dans la lande, souvenir de Monterfil (1859), tel est son nom, reçut en son temps les éloges d’un certain Alexandre Dumas. “Le ciel est léger, transparent, plein d’air. Avec quoi M. Blin fait-il ces charmants verts si insaisissables dans la nature ?”, écrivait le célèbre écrivain. `

Comme son illustre confrère, Théophile Gautier fit aussi le panégyrique du Rennais, à l’occasion de l’expo d’une de ses toiles Une plage en Bretagne au salon de Paris. “Une plage en Bretagne de M. Blin, est une toile d’une hardiesse rare en dehors de toutes les habitudes de composition. On rêve en face de cette toile déserte, d’où le peintre lui-même s’est retiré”, rapportait-il. 

Né le 11 septembre 1827, à Rennes, Françis Blin est un des élèves de François-Edouard Picot (1768-1868) à l’école des Beaux-Arts de Paris. Il a exposé aux Salons de Paris de 1852 à 1866, a été mentionné honorablement en 1859, médaillé en 1865, a obtenu la médaille d’honneur en 1866. Il était salué par son style, sa souplesse, sa douce mélancolie, ses ciels très vrais et  très sobres. 

Il est mort à Rennes le jeudi 26 juillet, à l’âge de 38 ans. Sa mort prématurée l’empêcha sans doute de connaître une belle destinée. “Il se place immédiatement à la suite de Corot et de Rousseau… Il y avait là entre ces deux maitres une place originale à prendre, c’est monsieur Blin qui l’a prise”, écrivait un critique de l’Ouest.

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire