CECI EST UN TEST 1
Actualités

DES TENSIONS DEVANT BRÉQUIGNY

test2

Vers 6 h 30, ce 27 janvier 2022, au petit matin, des lycéens ont bloqué avec des poubelles, l’accès du lycée Bréquigny, dans le Sud de Rennes. Ils voulaient montrer leur solidarité au mouvement national de grève. Mais pas seulement…Ils tenaient à manifester leur mécontentement contre le protocole sanitaire. “Les absents prennent beaucoup de retard”, confiait ce matin, un lycéen. “Il y a donc des écarts entre les élèves. Cela devient compliqué pour les évaluations et le rattrapage des cours.” Même son de cloche chez un autre. “Certains profs sont compréhensifs. Ils décalent les contrôles. Mais d’autres ne le sont pas !”, pesteThéo. 

Vers 8 h 30, les forces de l’ordre sont intervenues pour mettre fin au piquet de grève. Elles ont dispersé les lycéens en faisant usage de lacrymogènes. Dans la mêlée, quelques manifestants ont reçu des coups de matraque aux mains pour qu’ils lâchent les poubelles. “Une fille de ma classe a pris une lacrymo sur la tête”, explique Mélanie. “Elle saignait énormément de la tête. Elle a été prise en charge par les surveillants et conduite à l’infirmerie du lycée. Heureusement, cela va beaucoup mieux pour elle.” 

Vers 10 h, des lycéens sont partis en cortège vers le centre ville où se déroulait une manifestation. Beaucoup de lycéens ne sont pas allés en cours, aujourd’hui. En fin de matinée, certains pointaient du doigt l’attitude de leur direction. “Je trouve choquant de demander l’intervention des policiers”, affirmait l’une d’elles. D’autres manifestations pourraient avoir lieu dans les prochains jours. 

Infos + : Le proviseur aurait demandé l’intervention de la police, après avoir remarqué des jeunes adultes pénétrant dans son établissement et mettant en place un piquet de grève. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire