CECI EST UN TEST 1
Actualités

DÉPART DÉCALÉ : UN RHUM ARRANGÉ

test2

A l’occasion du briefing météo de 10 h 30, ce samedi 5 novembre, la direction de course a annoncé aux 138 skippers sa décision de décaler le départ. Elle a pris cette position au regard de la situation météo en Manche sur les 36 premières heures de la compétition. 

Pour justifier la situation, le comité d’organisation évoque le passage d’une très violente dépression. Celle-ci sera accompagnée d’une mer très forte barrant la route dès la première nuit et ne laissant aucune échappatoire aux marins pour sortir de la Manche. Il attend désormais de trouver une prochaine fenêtre plus favorable pour un nouveau départ mardi 8 novembre ou mercredi 9 novembre. 

« Donner un départ dimanche dans 20 à 25 nœuds de vent d’Ouest était envisageable. Mais les derniers bulletins météo précis à 48 heures ont montré que les conditions étaient beaucoup plus dures que projeté initialement, et ce dès les premières heures de course », ajoute le comité. « 7 mètres de creux sont prévus en Manche dès lundi. C’est en particulier le timing du passage de ce phénomène qui rend le contexte plus complexe encore, ne laissant aucune route alternative pour s’échapper au sud en sécurité. »

De nombreux skippers et leurs routeurs ont fait part ces dernières 24 heures de leur inquiétude quant à la situation qu’ils jugeaient très sérieuse. « Ce choix intègre l’ensemble des critères de l’épreuve, au premier rang duquel figure la sécurité des marins. C’est une bonne décision qui vise à optimiser la sauvegarde de la flotte et les meilleures conditions possibles au succès sportif de la compétition, pour les skippers et le public. »  Dans plusieurs jours, ils seront 138 solitaires, sur les plus grands bateaux de course au large, à prendre le départ de la plus mythique des transatlantiques. D’ici là, les animations se poursuivront ce jour avec un village ouvert jusque 22 h, et demain de 10 h à 17 h.

Infos + : En cause, le passage d’un front froid très actif avec des vents moyens de l’ordre de 40 nœuds, les rafales supérieures à 50 nœuds et très forte houle soulevée par la tempête tropicale Martin.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire