21.6 C
Rennes
mardi 16 juillet 2024
AccueilActualitésCOLOMBIER : LES PARENTS NE VEULENT PAS ÊTRE PRIS POUR DES PIGEONS

COLOMBIER : LES PARENTS NE VEULENT PAS ÊTRE PRIS POUR DES PIGEONS

Derrière le centre Colombia, les parents d’élèves de l’école Colombier ont déployé une importante banderole devant l’entrée de leur établissement. Ils y font part de leur grande inquiétude pour la scolarité de leurs enfants, au regard de l’absence de réaction et d’action concrète de la Ville de Rennes face à une situation qu’ils estiment grave.  

Mais que reprochent-ils à la municipalité ? « Le groupe scolaire Colombier, à proximité du boulevard éponyme et de la voie ferrée, est une passoire thermique », répondent-ils. « Il a été construit en 1977 et n’a fait l’objet d’aucun rafraîchissement ni travaux depuis son inauguration. » Pourtant, les parents d’élèves alerteraient la ville depuis près de dix ans sur la « vétusté de l’école et ses problèmes d’isolation aussi bien thermique » que phonique. « Les températures constatées dans les classes varient selon la saison de 12 °C à 30 °C et le cours doit être interrompu quand un train passe. Cette situation, inacceptable en 2023, nuit à l’apprentissage des enfants, et doit manifestement coûter très cher en chauffage à la collectivité. »

Un projet de construction

Ce contexte déjà délétère serait aggravé par un projet de construction (voir notre article). « À la rentrée 2022, les parents d’élèves ont découvert avec surprise la réalisation d’un immeuble de dix étages à quelques mètres seulement des salles de classes et du dortoir de la maternelle. Ils déplorent aujourd’hui l’absence totale d’information, de concertation et de coordination sur ce programme, pourtant prévu par la ville dans le cadre d’Eurorennes depuis au moins l’année 2015. Nous pensons donc qu’il sera concrètement impossible d’enseigner normalement pendant les 24 mois de chantier. »

Alertée à maintes reprises, et à quelques mois des travaux, la ville de Rennes n’aurait toujours rien envisagé pour assurer la continuité de l’enseignement et la protection de la santé des élèves pendant les chantiers. « En totale opposition avec sa communication et sa politique affichée sur l’Enfance (une « ville à hauteur d’enfants »), la mairie de Rennes a désormais fait le choix d’abandonner l’école du quartier. Pourtant, avec l’un des IPS — Indice de Position sociale — similaire à d’autres établissement situés en REP (Réseau d’Éducation Prioritaire), le Colombier nécessite davantage de moyens et d’investissements qu’un groupe scolaire ordinaire. »

Malgré la qualité de l’enseignement et de l’équipe éducative, l’inaction de la ville aurait créé une désertion de l’école de la part de nombreuses familles. « Nombre d’entre elles ont inscrit leurs enfants ailleurs, ce qui engendre une absence de plus en plus frappante de mixité. Nous voulons des actions concrètes de la ville de Rennes en accord avec le discours politique affiché .» Afin de manifester publiquement leurs inquiétudes, les parents d’élèves prévoient un rassemblement le vendredi 09 juin, à 16 h, devant l’école.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

UN FORCENÉ MAÎTRISÉ PAR LES HOMMES DU RAID

Vers 15 h, ce mardi 16 juillet, dans le quartier Cleunay, une partie de la rue Philippe Lebon a été bloquée par les forces...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser