6.9 C
Rennes
lundi 26 février 2024
AccueilActualitésCHU : LES DEUX PROFESSEURS DE NEUROCHIRURGIE SORTENT DE LEUR SILENCE

CHU : LES DEUX PROFESSEURS DE NEUROCHIRURGIE SORTENT DE LEUR SILENCE

Depuis quelques semaines, la presse évoque plusieurs plaintes pour harcèlement contre deux professeurs en neurochirurgie du CHU commises dans le cadre de leurs fonctions (voir notre article). Ce matin, les deux intéressés sortent de leur silence. Ils s’expriment par le biais de leurs avocats. « Xavier Morandi, neurochirurgien et chef de pôle au CHU de Rennes, conteste fermement les allégations formulées dans différents articles », explique maître Jérôme Stéphan. « Si une plainte a été déposée à son encontre, la procédure est en cours et les suites qui y seront données ne sont pas connues. »

Laissons la justice faire son travail », indique Jérôme Stéphan. 

Pour l’heure,  Xavier Morandi n’a pas été entendu dans ce cadre de l’enquête. « Il souhaite l’être le plus rapidement possible pour répondre et s’expliquer sur les accusations portées à son encontre. « Les faits relayés depuis plusieurs mois par la presse constituent donc l’affaire de l’institution judiciaire et ne sauraient, dès lors, faire l’objet d’un procès médiatique. Par ailleurs, le traitement dont le professeur Xavier Morandi fait actuellement l’objet interroge quant à la violation de principes, pourtant élémentaires, de notre État de droit. À ce titre, il importe de rappeler que les faits pour lesquels Xavier Morandi est mis en cause par plusieurs médias sont couverts par le secret de l’enquête. »

Avocat du médecin, Jérôme Stéphan évoque la situation de son client. « Aussi, le manque de prudence et l’absence de retenue dans le “ton” employé par certains médias entraînent des conséquences évidentes. Ils ont notamment déclenché l’arrêt des activités du professeur Xavier Morandi depuis le 25 octobre 2023 et la désorganisation du service de neurochirurgie. Dans ces conditions, Xavier Morandi sera nécessairement amené à prendre l’initiative de procédures quant au traitement qui lui est réservé tant à l’égard de ceux qui dénoncent qu’à l’égard de ceux qui relayent les allégations portées à son encontre. »

Tout aussi concerné par l’enquête, le docteur Marco Corniola est défendu par le cabinet Fayolle Associés. Lui aussi revient sur la mise en cause « mensongère » dont il fait l’objet dans différents articles de presse (d’après nos infos, notamment par Paris-Match), relatifs à l’affaire qui déstabilise le CHU de Rennes. « ll conteste avec force les accusations portées à son encontre et regrette qu’elles aient pu être relayées par une certaine presse, sans la moindre prudence. Alors même qu’il n’a jamais été entendu dans le cadre de cette enquête, le docteur Corniola s’indigne des conséquences de cette campagne médiatique, orchestrée dans le mépris le plus absolu de sa présomption d’innocence. Afin de mettre un terme à ces attaques inacceptables, il compte désormais poursuivre devant les juridictions pénales tous ceux qui auront porté atteinte à son honneur et à sa considération. Le docteur Corniola souhaite pouvoir s’expliquer au plus vite devant la Justice, et lui fait toute confiance pour rétablir la vérité et démontrer son innocence. »

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

PLUS DE 17 TONNES DE CIGARETTES SAISIES : TROIS TRAFIQUANTS EN DÉTENTION

Dans la matinée du 21 février 2024, les agents de la brigade des douanes d’Angers contrôlaient un entrepôt dans les environs de leur ville....
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser