CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives

TOUT SAVOIR SUR LA LGV

test2

La future LGV (ligne à grande vitesse) entre Paris et Rennes sera mise en service le 2 juillet 2017. Elle mettra la capitale bretonne à 1 h 25 de l’agglomération parisienne (1) ainsi que Brest et Quimper à 3 h (2). Ce sera un gain de temps considérable pour les voyageurs bretons et parisiens !

Grâce à la ligne à grande vitesse, les trains seront plus rapides entre les deux destinations que la voiture et l’avion. « Toutes les villes bretonnes gagneront au minimum 30 à 40 minutes de trajet », explique le site EuroRennes. Grâce à la LGV, les trains seront également plus nombreux. « Un nouvel aller-retour direct entre Rennes/Paris sera en service chaque jour ainsi que deux allers-retours supplémentaires vers Brest et Quimper. Au total, une trentaine de trains circulera tous les jours entre la gare EuroRennes et la gare Montparnasse – dont douze ou treize en liaison directe. »

                                                               Un train arrivera à 7 h 45 à Paris

A compter du 2 juillet prochain, les voyageurs circuleront à bord de TGV pouvant atteindre une vitesse de 320 km/h et des TER à grande vitesse de 200 km/h. Ils pourront arriver à Paris bien avant 8 h 51 et en repartir bien plus tard. « Le premier train arrivera à Paris vers 7h45 et le dernier train quittera Paris vers 21h30. »

Après plus de sept ans de travaux (et 182 kilomètres de lignes nouvelles), la nouvelle ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire a débuté en 2011. Son chantier s’élève à 3,5 de milliards d’euros financé par le Réseau Ferré de France (RFF), l’État et les collectivités de Bretagne et Pays de la Loire. 

Modernisation sur Rennes-Brest et Rennes-Quimper
Pour tendre vers un « parcours cible » de 3h entre Paris et la pointe bretonne, la Région participe aux investissements nécessaires : moderniser les voies Rennes-Brest et Rennes-Quimper afin de permettre le passage du TGV et du TER à des vitesses de 200 km/h voire 220 km/h, aménager la gare de Rennes et les dix gares TGV bretonnes pôles d’échange multimodaux (pour augmenter leur capacité de fréquentation), mettre en service des rames TGV plus rapides. Cette modernisation avance au rythme prévu (sources : conseil régional).

 

 

(1) contre 2 h 05 actuellement. au lieu de 4h 40 actuelles

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire