CECI EST UN TEST 1
Actualités Sport

VOLLEY-BALL : UNE DÉFAITE DÉCEVANTE RENNAISE

Ecrit par Dragan Brkic
test2

Depuis le dépôt de bilan du Rennes Volley 35 qui évoluait au plus haut niveau français, la salle Colette Besson a un peu de mal à retrouver le public et l’ambiance qui en faisait une des salles les plus chaudes du championnat de Pro A. Mais le volley-ball de qualité n’a pas pour autant disparu à Rennes ! Et pour cause, l’équipe masculine du REC, après avoir repris en championnat de Nationale 1, est une figure cette année de la PRO B, le deuxième niveau de l’élite professionnelle du volley français. 

Samedi soir, 700 Rennais environ ont pu se régaler devant le spectacle offert par leur équipe qui venait tout juste de remporter son premier match à l’extérieur, à Mende. L’adversaire du jour, Fréjus, classé en 5ème position du championnat et anciennement championne de France, a rappelé de bons souvenirs à de nombreux anciens volleyeurs. La soirée s’annonçait belle, et elle le fut. Fréjus entama le premier set de manière tonitruante avec un score de 16-25. Il manqua aux Rennais de l’implication, du volume de jeu dans la réception, les services et les contres.

Mais l’équipe réciste s’est ressaisie au deuxième set (25-20) en créant une dynamique de jeu. Le pointu Coloras parvenait, en variant ses attaques, à trouver des petites diagonales ; et Titouan Hallé au four et au moulin se mettait en avant. Mais rien n’est sûr au volley après un set gagné. C’était sans compter sur la belle mécanique du collectif azuréen qui s’est mise en marche en écrasant les belles velléités rennaises portées par un Tuitoga magistral en attaque au centre du filet. Rennes perdait ce troisième set 22-25.

Est-ce que ça signifiait la fin des espoirs rennais ? Non, les Noirs et Blancs ont une nouvelle fois su réagir en ne lâchant le morceau : avec un Titouan Hallé à la manette, au service, au contre et en attaque. Rennes a conquis de manière imparable ce set important sur un score de 25/18 ! Le tie-break s’annonçait passionnant. Cependant, à ce stade du match, la moindre erreur ou déconcentration pouvait devenir fatale. Rennes renouvelait ses erreurs du début du match en laissant deux à trois points à leurs adversaires du sud qui en profitèrent pour gagner ce set décisif par 11-15 et la rencontre. “C’est vraiment dommage. Il a peut-être manqué une meilleure réception et plus d’incertitude dans les choix du passeur, mais les deux sont souvent liés”, commente un spectateur féru de volley-ball.

Les à-côtés du match : Un hommage fut rendu à Xavier Ziani en début de rencontre. Un joueur qui joua à Rennes durant la saison 2004-2005 et qui est malencontreusement décédé à l’âge de 49 ans.

 

 

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire