"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Stade Rennais

TOUJOURS RÊVÉ D’UN TROPHÉE !

Assis sur les genoux de mon père, derrière les buts rennais dans une tribune brinquebalante, je tenais dans mes mains des figurines Panini. Mais autant que je me souvienne, j’espérais encore à cette époque des victoires rennaises devant les dribbles de Laurent Pokou, le Pélé Africain. Ce n’est que plus tard que je me rendis compte des déboires de mon équipe favorite. Au point de croire qu’un vaudou africain avait jeté un mauvais sort sur les Rouge et Noir…

Comme beaucoup, je me réfugiais dans le passé glorieux du Stade Rennais. J’écoutais sagement les envolées lyriques de nos ainés, ayant vécu les victoires rennaises de 1965 et 1971 en coupe de France.  Je les enviais presque d’avoir vécu ce qui me paraissait être une épopée glorieuse. Pour tout dire, je me souvenais bien plus des noms des joueurs rennais que ceux des années 1990 ou des années 2000 ; comme si je voulais enfouir les défaites rennaises dans les limbes de mon cerveau et me rappeler seulement des belles victoires bretonnes. Mais depuis quelques mois, j’aime fièrement être supporter du Stade Rennais ! J’avoue fièrement être auprès de mes amis un aficionado du ballon rond.

En quelques mois, avec d’autres, j’ai sillonné l’Europe entière pour aller voir Ben Arfa et ses coéquipiers battre Seville, Arsenal et des équipes de l’Est au nom improbables. En quelques mois je suis passé de fan d’une équipe de “losers” à supporter d’une équipe de “winners”. Ce samedi, je serai encore dans les travées d’un stade prestigieux de foot pour soutenir les hommes de Julien Stéphan.  Je serai au côté du Kop Rennais pour hurler en chœur : qui ne saute pas n’est pas rennais !  Comme beaucoup, j’aurai raclé les fonds de tiroir pour acheter une place pour voir le Stade Rennais gagner en coupe de France, presque 50 après sa première victoire.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Commentez

Laisser un commentaire