Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Stade Rennais

SÉVILLE AU-DESSUS DU LOT

test2

Pour son second match en Ligue des Champions, le Stade Rennais, sans Camavinga et Nzonzi, n’a pas réussi à refaire le “coup du Bétis” contre le FC Séville. Il a perdu fort logiquement sur le score de 1 à 0 devant un stade vide (but Luuk de Jong à la 55e minute).

Mais cela aurait pu être bien pis…Les Sévillans ont été une classe au-dessus, maitrisant tous les compartiments du jeu. Ils ont frappé deux fois sur la transversale et multiplié les belles actions devant la cage rennaise. Heureusement, Gomis a été impérial. Il a sauvé son club à plusieurs reprises, en cumulant belles parades sur sa ligne et belles sorties.

Gomis impérial

En revanche, Martin et les autres ont eu du mal à tirer leur épingle du jeu. Ils n’ont rien réussi, pas une passe lumineuse, ni un centre miraculeux. On arrivait même à regretter les quelques millions versés pour Doku, incapable d’un bon dribble et toujours aussi peu précis. Seul, Clément Grenier, un peu en-dessous de sa valeur, a mis difficulté le gardien adverse, lors d’un boulet de canon sur un coup franc.

Au cours de cette soirée, la seule bonne nouvelle est venue de Kranosdar où Chelsea a battu les locaux sur le score de 4 à 0, ce qui est très bon pour notre goal average en vue d’une troisième place dans notre groupe et d’une poursuite en Ligue Europa… On peut seulement espérer un match retour plus disputé avec Camavinga et Nzonzi plus incisifs que les milieux rennais de ce 29 octobre. La semaine prochaine, les Rouge et Noir se déplaceront à Londres, à Stamford Bridge, dans le stade du Chelsea FC. Prochain match : le derby samedi face à Brest (17h00).

La réaction de l’entraîneur : “Ça a été une soirée compliquée. On le savait, on est tombé sur une équipe très forte avec une grosse maîtrise collective. On a essayé de s’attacher à être le mieux organisé possible. On a le regret de ne pas avoir poussé certaines actions. Je ne peux pas enlever le courage et la détermination dont les joueurs ont fait preuve. Les blessures de Daniele Rugani et Benjamin Bourigeaud n’ont pas facilité les choses. Ce n’est pas une excuse, on est tombé sur une équipe plus forte, mais ça nous a empêchés de prendre d’autres options sur la seconde période. Séville a beaucoup de maîtrise et de maturité, on l’a vu en fin de match dans sa faculté à gérer les dernières minutes. C’est du très haut niveau. On est en phase d’apprentissage. On va apprendre énormément de cette rencontre.”

Feuille de match. UEFA Champions League – groupe E – match 2. Séville FC / Stade Rennais F.C. : 1-0, stade Ramón Sánchez Pizjuán (match à huis clos). BUT : Luuk de Jong (55’). Avertissements : Óliver Torres (jaune 31’), Marcos Acuña (jaune 53’), James Léa Siliki (jaune 58’), Jonas Martin (jaune 62’), Damien Da Silva (jaune 87’)

La composition du Séville FC : Yassine Bounou, Jesús Navas (c), Diego Carlos, Jules Koundé, Marcos Acuña, Fernando, Joan Jordán (Nemanja Gudelj 89’), Óliver Torres (Ivan Rakitić 76’), Lucas Ocampos, Munir (Franco Vázquez 85’), Luuk de Jong (Youssef En-Nesyri 85’). Entraîneur : Julen Lopetegui

La composition du Stade Rennais F.C. :Alfred Gomis, Hamari Traoré, Damien Da Silva (c), Daniele Rugani (Nayef Aguerd 17’), Brandon Soppy (Dalbert 77’), Martin Terrier, Benjamin Bourigeaud (James Léa Siliki 49’), Clément Grenier (Romain Del Castillo 77’), Martin Terrier, Jérémy Doku, Serhou Guirassy. Entraîneur : Julien Stéphan. Arbitre principal : Cüneyt Çakır (TUR). Crédit photo : capture d’écran de la retransmission du match

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire