CECI EST UN TEST 1
Archives Culture Sorties

RUE DES LIVRES : LE FESTIVAL DES PASSIONNÉS

Ecrit par Dragan Brkic
test2

Le festival du livre rennais a-t-il connu une sérieuse affluence cette année ? Telle est la question que pouvaient se poser de nouveaux visiteurs du salon à la vue des allées vides du dimanche matin ou de la fin d’après-midi du samedi 24 mars…

Sans polémiquer, il est naturel lorsqu’on est une personne voulant le meilleur pour le livre, de soulever quelques interrogations sur la fréquentation du festival et sur son emplacement. “On a envie que cette manifestation vive, que la foule soit incitée à s’y rendre, mais elle est excentrée, loin du centre”, déclare Michel un amoureux du livre. 

Contre les critiques,  le service de presse du festival annonce le chiffre de 8000 festivaliers qui ont “fait le plein de mots et de découvertes.” Un chiffre plus ou moins à l’aune des éditions précédentes. Les grincheux n’ont qu’à bien se tenir :  les chiffres de la fréquentation sont incontestables.

Le festival attire… soit mais peut-être toujours le même public de passionnés. “Je suis assez satisfait du chiffre d’affaires réalisé, même si dans l’absolu le Festival du livre pourrait faire mieux en étant situé ailleurs, au centre par exemple. Mais la situation actuelle est un héritage historique”, confie Jean-Marie Goater, des éditions Goater.

                                                Des évènements 

Mais à l’heure des festivals culturels en tout genre, “fourre-tout”, le salon du livre plait parce qu’il est bien plus qu’une simple rencontre entre des écrivains et un public venant à des dédicaces. À Rue des Livres, ils ont été plus de 300 à venir écouter Elie Guillou en résidence à Maurepas depuis fin 2017, à avoir “la Puce à l’oreille” grâce à la compagnie Les Ouranies et son dispositif de lecture en direct, au casque.

Cette année, le Festival a mis en avant la question des réfugiés syriens avec Joude Jassouma ou la question du lien entre mémoire collective et individuelle avec le neuropsychologue Francis Eustache. Il a également proposé des rencontres autour de livres adaptés ou du livre Paroles de Sourds. Il a enfin pour ambition, et c’est peut-être le plus important, d’éveiller et de réveiller les envies de lecture avec les P’tits bouquineurs (biennale d’illustration jeunesse organisée par les Biblis de Rennes).

Ce festival ne peut uniquement être perçu par la densité de la foule présente dans les allées autour des stands d’éditeurs ou de libraires. En fait, l’événement est une addition de micro-événements auxquels participent des jeunes ou des moins jeunes. “Ses organisateurs ont peu de moyens. Ce qu’ils réalisent avec si peu est déjà magnifique. Bravo !”, reconnaît Bertrand Plouvier, leader de l’opposition municipale.     

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire