portefeuille cuir homme femme Rennes
Patrimoine

AU MUSEE DES BEAUX-ARTS : SUR LES TRACES DU DECROTTEUR, DU MARCHAND D’ORVIETAN ET DU REMOULEUR

Au Musées des Beaux-Arts de Rennes, Jean-François Huguet fait une halte jusqu’au 28 août. L’homme vivait au XVIIIe siècle dans la capitale bretonne. Issu d’une famille de “rétabliers” et d’architectes, il était dessinateur, chroniqueur et architecte rennais. Méconnu du grand public, il n’a pas trouvé sa place entre les artistes du Parlement de Bretagne et les architectes de la reconstruction de la ville après l’incendie de 1720.

Mais en déambulant dans notre cher musée, il apparait aux yeux des visiteurs tout à fait attachant et finalement incontournable quelques siècles plus tard. Notre ami Huguet dessine les hommes et les femmes d’antan. Il fait les portraits de métiers aujourd’hui inconnus : la crieuse d’arrêts de justice, le marchand d’orviétan (faux antidote), les chanteurs ambulants, le démouleur , l’étameur, le bimbelottier, le savetier, le fendeur de bois et le décrotteur !

2

Le collectionneur De Robien par Jean-François Huguet

Chroniqueur de Rennes, Jean-François Huguet peint les édifices importants et les grands évènements de la ville (inauguration de la statue Louis XV). Il rend hommage aux grands places royales de l’architecte Gabriel nécessaires au prestige de la capitale régionale. Pour autant, il n’oublie pas son travail d’architecte. Il propose une tour d’horloge de l’isolé pour la mairie. Mais malheureusement pour lui et heureusement pour la ville, sa proposition est rejetée et l’hôtel de ville actuel de son rival Jacques V Gabriel approuvé en 1730. Exposition jusqu’au 28 août au Musée des Beaux-Arts de Rennes.

 

 

1

La place de la Mairie du XVIIIe siècle

3

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire