maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Actualités Sport

LUC AMINTAS : UNE FIGURE DU SPORT RENNAIS DISPARAÎT

Ecrit par Dragan Brkic
test2

Alors que l’ensemble de la presse et la quasi-totalité des partis politiques rennais s’émeuvent de la disparition de la figure du socialisme rennais Martial Gabillard, un autre grand personnage rennais vient de disparaître concomitamment. Le dirigeant du REC volley-ball, Luc Amintas, nous a quittés le jeudi 20 août à l’âge de 61 ans.

Un passionné de volley

Luc Amintas aura marqué durablement le paysage sportif rennais et breton. À la fin des années 70, le passionné de volley entraînait déjà des jeunes du Rennes Étudiants Club, le tout en suivant ses études d’architecture. “Très tôt, il s’est consacré aux autres”, explique une de ses connaissances. “Il acceptait avec respect les jeunes tels qu’ils étaient comme ceux du square Pierre Merlat qui se situait en face du stade de Courtemanche”. Plus tard, Luc Amintas poursuit sa quête sportive en jouant au poste de passeur, en “coachant” des jeunes et en devenant secrétaire du club, sous la houlette du président bienveillant Eugène Malapert, fondateur du REC volley. Il obtient en parallèle son diplôme d’architecte en présentant un projet de transformation de l’ancienne caserne Bazeilles de Granville.

Un coeur en or

Marié avec une volleyeuse du REC, Armelle, il devient le père de trois filles, également passionnées de volley-ball. Il est nommé par la suite secrétaire général du REC, directeur du centre de formation et représentant de la ligue de Bretagne à la FFVB. “Je retiens de Luc l’image d’un homme exceptionnel. Sa façon de parler et d’être le caractérisait. Il était un homme aux mains et au cœur en or, d’une humanité incroyable !”, confie un ancien élève de Luc. “Sans Luc, ma vie aurait été sans doute différente. C’est triste de partir si jeune…”, ajoute avec émotion Roland, un ancien joueur.

Même sentiment chez les dirigeants du REC Volley.  “Les joueurs du centre de formation du club et les dirigeants s’associent à la peine de la famille de Luc Amintas. Nous perdons un directeur, un meneur d’hommes qui avait toujours le sourire, un dirigeant bénévole passionné et un ami. Nous garderons le souvenir d’un homme au service des autres, qui faisait preuve d’une grande bienveillance auprès des jeunes du centre de formation en les aidant à mener de front leur vie universitaire, sportive et personnelle.” Notre rédaction s’associe à la peine de la famille. Mais c’est tout le monde du sport et du volley rennais qui est peiné de la disparition subite d’un homme aussi résolu que bienveillant. Les Rennais garderont en mémoire son parcours de bénévole et sa trajectoire humaine remarquables.

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire