maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Actualités Sport

LES TOPS ET LES FLOPS DU STREETBALL

test2

Lors de la crise du Covid-19, la période de confinement aura poussé de nombreuses personnes à rechercher un moyen simple de pratiquer une activité physique. Hormis l’inébranlable footing et ses bienfaits reconnus, nombre d’entre eux, et beaucoup de familles, ont découvert les joies basiques des cerceaux de basket-ball dans la capitale bretonne.

Pratiquée depuis longtemps dans nos rues avec des paniers aménagés de-ci de-là, cette discipline  nécessite uniquement un panier, un ballon, un ou deux joueurs pour défier les Mickael Jordan, Kobe Bryant, Tony Parker ou Magic Johnson. “Le basket c’est super simple à jouer. Tu peux jouer tout seul en travaillant ton tir et ta technique, tu peux aussi jouer en 1 contre 1, en 2 contre 2, en 3 contre 3, et plus s’il le faut”, explique un joueur de street régulier.

Pour tous les amateurs de balle orange, nous avons sélectionné les meilleurs endroits pour pratiquer le streetball dans la métropole rennaise, et aussi repéré quelques flops et des paniers qui ne conviennent pas vraiment à une bonne pratique. “Un panier sans filet, c’est comme un tir exécuté sans ballon, Cela rentre dans le mou. Lorsqu’on shoote, c’est essentiel la sensation du passage du ballon dans le filet. On appelle ça un filtré quand il fuse à l’intérieur sans toucher l’anneau. La mairie nous met parfois des filets mais il y a toujours des imbéciles qui s’accrochent dessus et les cassent !”, raconte ce passionné de street-ball rennais. Spot du parc Saint-Cyr

Le Top du Street à Rennes

Le réaménagement des anciens terrains du parc Saint-Cyr est assez réussi, offrant de l’espace avec ses quatre paniers et ses tribunes d’où l’on peut se reposer et regarder les matchs entre copains et copines. Par contre, ce qui est désolant, c’est parfois l’état des cerceaux complètement détériorés. Pourtant, les quatre paniers de basket ont été refaits à neuf. Mais visiblement, certains joueurs, et le plus souvent pas des basketteurs licenciés, ont tendance à vouloir smasher sans en avoir les capacités ou alors jouer sur les deux petits paniers sur lesquels ils peuvent facilement s’accrocher. Seul point noir : deux petits paniers  ne servent à rien sinon à être utilisés par des smasheurs du dimanche. “Ils auraient dû écouter les joueurs avant de décider de les mettre”, explique un pratiquant.

Le petit panneau réservé aux jeunes complètement tordu !

Un basketteur essaie de remettre des filets au cerceau tandis que d’autres tentent de replacer l’anneau du petit panier dans l’axe.

Filet abîmé

Le centre Savary

Au centre Savary, sis au beau milieu du Blosne, les quatre terrains offrent des paniers très agréables à pratiquer avec des filets intacts. Apparemment, les joueurs du centre Savary sont respectueux de leurs panneaux. Au surplus, l’espace consacré au basket est spacieux. De nombreuses familles passent leurs journées et soirées en ce lieu. Point noir : il aurait été profitable d’installer des petits gradins pour permettre aux familles ou aux joueurs de faire des pauses ou de regarder les joueurs.

Le spot du Strat

Le Strat, situé entre le collège de la Binquenais et le square Alexis le Strat, est un très bel espace de jeu où plusieurs terrains sont disposés à côté du terrain de foot synthétique. Les beaux tracés de ces terrains de basket font envie. La seule note négative concerne les filets des cerceaux qui sont en câbles métalliques. Leur rigidité préserve du vandalisme mais ne permet pas d’avoir de bonnes sensations lors du tir. 

Les plus pittoresques

Le street de Laillé

D’évidence, on n’est pas ici dans la qualité des équipements et des terrains des streets rennais. Mais ce qui est magique en ce lieu, c’est la touche pittoresque. Le terrain jouxte un skate-park et surtout on y joue avec une vue imprenable sur la ville de Rennes, Laillé ayant une altitude de 110 mètres. Point noir : un des deux panneaux est plus petit, ce qui ne permet pas de faire des matchs tout terrain. Par ailleurs, le panneau est un tantinet brinquebalant.

Le street sous le pont de la Courrouze

Ce terrain de street est situé sous le pont de la Courrouze. Les panneaux disponibles, un sous le pont, l’autre sur le terrain de jeu, ne sont pas exceptionnels, mais ils offrent un cadre de pratique qui rappelle celui des banlieues américaines avec des paniers jouxtant un skate-park et des chemins de balade. Point noir : le panier sous le pont est au-dessus de la taille normale de 3 m 05.

Les flops !

Place Bir Hakeim

La place Bir Hakeim, dans le quartier de la Binquenais, a été réaménagé dans le cadre d’un projet voté lors de fabrique citoyenne 2018. Un panier qui passerait presque inaperçu est installé aux abords d’un passage piéton jouxtant la maison de quartier de la Binquenais.

Street du Mail

Au départ, ce panier placé sur le Mail François Mitterrand était une très bonne idée. Mais celui-ci est situé trop près du passage piétonnier et d’un carré de pelouse sur lequel s’assoient des groupes de jeunes branchés afin de consommer de l’alcool et fumer. De même, la ritournelle du filet abîmé ou absent est de mise dans ce lieu qui mériterait bien mieux. D’autres terrains sont ouverts sur la ville de Rennes ou des communes de Rennes métropole. On peut jouer aux abords de la rue Mirabeau dans un terrain multisports, à Beaulieu, au stade du Berry à Villejean, à Gevezé, à Bourg des Comptes…

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire