16.6 C
Rennes
vendredi 19 juillet 2024
AccueilActualitésLES PRODUCTEURS DE CIDRE NE VEULENT PAS ÊTRE LES BONNES POMMES DE...

LES PRODUCTEURS DE CIDRE NE VEULENT PAS ÊTRE LES BONNES POMMES DE LA CRISE DU COVID !

Face à l’épidémie de Covid-19, la Maison Cidricole de Bretagne est plus que jamais aux côtés des cidriers et distillateurs qu’elle fédère. « Cette situation est exceptionnelle et inédite par l’ampleur des conséquences économiques qu’elle engendre. Elle succède à une année déjà très difficile pour la plupart des producteurs cidricoles bretons, touchés par un épisode de gel au printemps 2019 », explique la Maison cidricole dans un communiqué.

Droits réservés : maison cidricole de Bretagne.

D’après une enquête pilotée par Valérie Simard, animatrice de la Maison cidricole de Bretagne, la situation est alarmante pour la filière. « En moyenne, les producteurs cidricoles bretons ont accusé une perte de CA moyen de 43 % en mars », confie la Maison cidricole. « Leur perte moyenne dépassera les 71 % en avril, ce taux avoisinant même les 90 % pour ceux qui alimentent principalement les réseaux Cafés, Hôtels et Restaurants (CHR). »

Une perte de chiffre d’affaires de 43 %

Dans l’immédiat, les incertitudes du déconfinement ne permettent pas d’envisager une amélioration de la situation. « La fermeture du réseau CHR jusqu’à la mi-juin dans le meilleur des cas, va notamment générer un manque à gagner majeur pour l’ensemble de la filière, ce débouché représentant en moyenne 36 % des ventes.  » Même inquiétude pour les plus petits acteurs dont la vente directe représente souvent le second pilier de leur activité. « Malgré l’inventivité dont ils ont su faire preuve pour continuer à servir la population (livraison à domicile, mise en place de drive…)la perspective d’une saison touristique en demi-teinte, l’annulation des festivals et fêtes locales… n’augurent pas un redressement de leurs ventes. »

Tous les acteurs touchés

Chez les acteurs de taille supérieure, notamment ceux présents en Grande Distribution (GD), la situation n’est pas moins préoccupante. « Nous avons un recul constaté en avril de 20 % des ventes en rayon au niveau national et une fermeture temporaire des marchés export. » Mais cette crise des fabricants pourrait entrainer une seconde. « Elle ne sera pas sans conséquence à l’automne prochain pour les exploitations agricoles assurant la production des fruits à cidre nécessaires à la fabrication de l’ensemble de nos produits : cidres, jus de pomme mais aussi pommeaux et eaux-de-vie de cidre de Bretagne. »

Devant cet état des lieux alarmant, la Maison Cidricole de Bretagne appelle tous les acteurs, publics comme privés, à une mobilisation sans précédent pour soutenir, dans cette épreuve, une filière si emblématique pour notre belle région, la Bretagne. La Maison Cidricole de Bretagne est une association qui fédère les acteurs de la filière cidricole bretonne. Elle regroupe aujourd’hui 54 ateliers cidricoles et plus de 200 producteurs de pommes associés. Elle promeut et valorise, par des actions de communication à destination de tous les publics, l’image des cidres produits en Bretagne, mais également du jus de pomme, du Pommeau de Bretagne AOC et de l’Eau-de-vie de cidre de Bretagne AOC, dont les qualités et la grande diversité sont souvent méconnues.

Hard Apple Cider Ale Ready to Drink

La polémique du jour : « Ces dernières semaines, des informations ont laissé entendre une forte augmentation de la consommation d’alcool liée au confinement. Elles ont amené certains décideurs à prendre des mesures d’interdiction de vente de boissons alcoolisées. Cependant, d’après les échanges avec nos membres et certains collègues brasseurs bretons, la réalité semblerait tout autre. »

 

 

 

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

HEURTÉE PAR UNE REMORQUE À MARTIGNÉ-FERCHAUD : UNE CYCLISTE GRAVEMENT BLESSÉE `

Vers 14 h 30, ce jeudi 18 juillet 2024, à Chelun, petite commune située entre La Guerche-de-Bretagne et Martigné-Ferchaud, deux cyclistes ont été heurtés...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser