CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

LA PRISON JACQUES CARTIER ACHETÉE ENFIN PAR LA VILLE, MAIS QUID DE L’ARTILLERIE ?

test2

Par un communiqué envoyé à Ouest-France, Rennes Métropole et la direction des Finances publiques de Bretagne annoncent ce jour la vente de la prison Jacques Cartier par l’Etat à la collectivité rennaise pour la somme de 550 000 euros. Abandonné depuis belle lurette (plus de onze ans), l’ex-établissement pénitentiaire trouve enfin une propriétaire. Il devrait devenir “un équipement culturel ouvert à tous et toutes, pensé et imaginé avec les acteurs associatifs (…) dans une démarche participative et citoyenne.”

Bref, la prison est vendue…mais on ne sait pas trop ce que la ville va en faire. En revanche, il est toujours un établissement dont la vente (ou le devenir) n’est pas encore effectuée : l’Artillerie (rue de la Monnaie). Sur le site des cessions immobilières de l’Etat, ce bâtiment emblématique de la ville fait l’objet “d’un appel à manifestation d’intérêt” dont l’objectif est de trouver un ou plusieurs projets de reconversion. “La valorisation du site pourra prendre la forme d’une cession amiable ou d’un titre d’occupation (avec droits réels)”, explique l’Etat.

Mais attention, la ville souhaite se porter acquéreur de la Tour Duchesne surplombant l’enceinte fortifiée. “Le projet devra donc intégrer une valorisation du seul hôtel et des remparts. Il sera entièrement privé et ne bénéficiera d’aucune participation financière de l’État. Une attention particulière sera portée à la protection de l’environnement et notamment au maintien de la biodiversité et à l’impact paysager.” Une phase de consultation des projets (s’il en existe) est en cours jusqu’au 30 novembre 2021. A compter du 1er décembre pour trois mois environ, l’examen des projets portera à la fois sur leur qualité du projet et sur la valorisation du foncier. Pour consulter le dossier, c’est ici. 

Il y a quatre ans, l’hôtel Artillerie était proposé à deux millions d’euros”, explique un proche du dossier. “Mais au regard du peu d’acheteurs, il semble que l’Etat et la municipalité rennaise aient changé de fusil d’épaule. Dommage que les deux entités n’aient pas fait état dans le grand public de cet appel à manifestation d’intérêt…On aurait peut-être eu un très beau projet.”

 

La tour Duchesne fait partie de la première enceinte de l’ancienne Cité de Rennes (Condate). Des documents datant du 19ème siècle, nous apprennent que la tour fait 13 mètres 50 de diamètre tant au niveau du sol que sur la plateforme et qu’elle mesure 12 mètres 20 de hauteur. Inscrite au titre des Monuments historiques en 1944, une campagne de restauration de la tour est entreprise plus tardivement en 1966. Depuis les années 1970, seul le niveau supérieur fut utilisé par les occupants de l’hôtel d’artillerie, les niveaux inférieurs n’ayant pas été conservés lors de la réfection. Une servitude de passage sera mise en œuvre pour permettre la découverte de la courtine le long des remparts et l’accès à la partie supérieure de la tour du Chesne depuis l’Hôtel d’Artillerie, qui constitue un ouvrage de défense de Rennes du 15ème siècle. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire