maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Actualités

IMAGE TOURISTIQUE DE LA VILLE : LA DROITE RÉCLAME UN CHOC PROPRETÉ

test2

Les Français vont, en grande majorité rester en France pour les vacances et même près de chez eux. “Cette période de vacances estivales qui a commencé la semaine dernière est donc une opportunité de faire découvrir notre belle ville de Rennes”, a estimé Charles Compagnon, porte-parole de l’opposition municipale pour le groupe de droite, lors du dernier conseil municipal.

Mais pour lui, l’image renvoyée aux touristes qui viennent nous rendre visite serait malheureusement entachée par le retour des tags. “Ceux-ci ont refait surface de plus belle à Rennes, avec notamment un ou une vandale bien connu des services de nettoyage de la ville : Stoer.” Ce n’est pas tout. “Les pancartes informatives pour les touristes, qui leur donnent les explications sur les lieux qu’ils visitent sont régulièrement recouvertes de graffitis ou d’autocollants. A force de les nettoyer, elles en deviennent même illisibles et ne remplissent plus leur rôle d’information aux touristes. Même les plans de la ville, qui par essence sont consultés par des personnes qui ne la connaissent pas, sont eux aussi régulièrement dégradés.”

Pis encore, les rues de la villes historiques sentiraient l’urine au petit matin malgré les efforts impressionnants des services de nettoyage. “Cette odeur, souvent nauséabonde, est indigne d’une ville touristique. Je ne demande pas à ce que cela sente la rose, on a le Thabor pour cela mais au moins que cela ne sente pas l’urine !” Contre cela, il espère au plus vite un plan concret de la mairie d’ici une dizaine de jours, inspiré ou non des propositions de son groupe remises lors du dernier conseil municipal.

Un choc propreté. “Un audit du service propreté devra être effectué afin de mettre en synergie les missions du personnel et les moyens dont il dispose pour mettre en œuvre un véritable “choc de propreté”. La ville devra prendre des engagements précis de résultats dans une “charte de la propreté” avec les acteurs concernés à partir de la grille d’évaluation de l’APVU (Association des villes pour la propreté urbaine). Les moyens renforcés de la police municipale devront participer à la sensibilisation, l’observation et l’interpellation des éventuels contrevenants. La charte de la propreté devra préciser les arrêtés municipaux nécessaires pour faciliter les poursuites consécutives à des flagrants délits ou pour donner suite à des enquêtes (Art. L. 2212-2 CGCT). Enfin, la ville devra davantage soutenir les initiatives citoyennes des Rennais voulant mettre en place des manifestations collaboratives.”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire