"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités

GLYPHOSATE : LES PISSEURS INVOLONTAIRES ÉTAIENT TOUS POSITIFS !

Il y a un mois, le 4 mai 2019, dans le cadre d’une campagne contre le glyphosate, trente-six “pisseurs” involontaires avaient participé à une” pisserie” militante à Langouët (à 20 kilomètres au Nord de Rennes) pour doser le taux de l’herbicide dans leurs urines. Les résultats sont tombés. Ils alertent aujourd’hui les membres du collectif Pig BZH, à l’initiative de l’opération.

“Pour les 36 personnes testées venues de Langouët, Bazouges-sous-Hédé, Saint-Pern…), lors de la pisserie du 4 mai dernier, tous les tests se sont révélés positifs. Pour ne pas dire extrêmement positifs. Pour mémoire, la norme pour l’eau potable est de 0,10 ng/ml…Les taux à Langouët s’étalent de 0,46 à 3,17 ng/ml ! Pour le groupe de « PIG », la moyenne est ainsi de 1,44 ng/ml !”, confie David Thomas, référent départemental pour l’association. 

Avant un petit déjeuner partagé, offert par la commune de Langouët, les prélèvements d’urine avaient eu lieu dans deux endroits distincts, à savoir la bibliothèque et la salle communale (où se passent les conseils municipaux), en présence d’un huissier et d’un assistant.   En Bretagne, toutes les analyses d’urine effectuées se sont révélées positives au glyphosate. Le glyphosate serait même partout : y compris dans les couches pour bébé. C’est ce que vient de révéler l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES) dans un rapport inédit

Toutes les instances scientifiques ne seraient pas d’accord sur le danger du glyphosate. Sur la base de nombreuses études universitaires indépendantes, le Circ (centre international de recherche sur le cancer), dépendant de l’OMS, classe toutefois depuis 2015 l’herbicide parmi les cancérigènes probables, une position tout juste rejointe par la Californie, par l’intermédiaire de son bureau d’évaluation des risques sanitaires

Dans le monde, le Vietnam est part en guerre contre la firme américaine Monsanto, devenue propriété du géant de l’agrochimie allemand Bayer. “Invoquant la « toxicité » des produits contenant du glyphosate et leur impact sur l’environnement et la santé, le ministère de l’agriculture et du développement rural vietnamien a annoncé, mercredi 10 avril, le retrait du pesticide de la liste de produits autorisés dans le pays”, expliquait récemment le journal Le Monde. 

Le 27 mars, le pays avait interdit l’importation de tout herbicide contenant du glyphosate. “Une décision prise à la suite de la condamnation par un juge californien, le 18 mars, de Monsanto, dont l’herbicide Roundup avait été un “facteur substantiel” dans le déclenchement du cancer d’Edwin Hardeman. Ce septuagénaire californien attribue en effet son lymphome non hodgkinien (LNH) à l’utilisation régulière sur sa propriété et pendant près de trente ans du célèbre désherbant.”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire