portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Commerces

FERMETURE DE LA PHARMACIE : LES BLEUS À L’ÂME DES PATIENTS

Fermée depuis quelques jours, la pharmacie Saint-Michel, classée aux bâtiments de France, était ouverte dans le centre ville de Rennes depuis de nombreuses années. Connue de tous, elle séduisait par sa façade. “A l’angle de la place Rallier-du-Baty et de la place Saint-Michel, elle avait opté pour une façade ostentatoire à dominante de bleus, très en contraste avec les immeubles alentour”, écrivent Capucine Lemaître et Daniel Enocq, dans Odorico, l’art de la Mosaïque. 

Sa peinture et ses mosaïques Odorico bleues n’étaient pas là sans raison ! “Avec le développement de l’industrie pharmaceutique, les apothicaires et herboristes devaient faire preuve d’inventivité et d’atouts commerciaux pour continuer de vendre onguents, baumes et élixirs de leur cru. La publicité passait souvent par le soin accordé aux devantures”, ajoutent les deux auteurs.

Tenue d’une main de maître par Elodie Lamazure, la pharmacie était reconnue pour sa particularité : l’herboristerie. Elle proposait des plantes médicinales, des gélules de plantes, des huiles essentielles, des teintures mères, des élixirs floraux du Docteur Bach et d’extraits fluides. “C’était un endroit où l’on pouvait tout demander en fonction de ses besoins”, explique une cliente.

En vente dans une étude notariale, la pharmacie sera-t-elle remplacée par un restaurant ou un autre commerce ? Le fonds de commerce étant bien situé devrait trouver vite un repreneur. A condition bien sûr de respecter la façade et peut-être de la restaurer, comme le souhaite le spécialiste Odorico, Daniel Enocq. 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire