"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Faits divers

FAUSSE ALERTE À LA BOMBE DANS UN AVION : L’AUTEUR ÉCOPE D’UNE PEINE AVEC SURSIS

L’histoire avait fait le buzz dans les médias. En janvier dernier, le 18, un individu passe un coup de téléphone alarmant à l’aéroport de Rennes-Saint-Jacques. “L’avion EasyJet venant de Lyon ne peut décoller. Sinon, il va exploser”. Immédiatement, le pilote de l’engin, survolant Clermont-Ferrand (Auvergne) avec 159 passagers à son bord, fait demi-tour pour revenir à son point de départ. 

De retour sur le tarmac, l’aéronef est fouillé de fond en comble tandis que le trafic aérien est suspendu une bonne quarantaine de minutes.  Mais à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, aucun engin explosif n’est découvert à bord de l’aéronef qui reprend la direction de Rennes vers 21h. En revanche, les policiers trouvent très vite l’auteur et le placent en garde en vue. “Je souhaitais pas que mes parents, qui avaient pris place à bord de cet avion, me rejoignent”, déclare-t-il aux enquêteurs.

Totalement inconnu des services de police, l’étudiant en école de commerce de Rennes, âgé de 22 ans, a été présenté  ce mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Rennes où il encourait jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.  A l’audience, le jeune homme a tenté d’expliquer son geste. Il ne voulait pas visiblement que ses parents découvrent son goût immodéré pour la fumette !

Depuis, le prévenu est suivi par un service de tabacologie, a renoué avec ses parents et veut reprendre ses études de Droit. Après avoir reconnu avoir réalisé “la pire erreur” de sa vie et s’être excusé, il a écopé d’une peine de 9 mois d’emprisonnement avec sursis et une mise à l’épreuve de 2 années. La sentence est finalement moins lourde. Le jeune homme devra indemniser la société des aéroports de Lyon, à hauteur de 1 351 €, celle de l’aéroport de Rennes-Dinard à hauteur de 1 000 €. 

A propos de l'auteur

PAUL-ARTHUR CERTAIN

Laisser un commentaire