CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Patrimoine

ESCALIER ODORICO DANS UN PITEUX ÉTAT

test2

Les Rennais sont fiers de leur mosaïste Isodore Odorico, fiers de ses réalisations. Mais à Rennes, on néglige parfois quelque peu son oeuvre. En témoigne le piteux état de l’escalier reliant la rue de Coëtquen à l’arrière de la brasserie Piccadilly, située place de la mairie. “C’est vraiment triste”, explique une riveraine. “Je n’ai jamais rien vu de pareil. Il va falloir faire quelque chose”, ajoute-t-elle. 

A l’abandon et transformé en entrepôt de bacs à ordure, l’escalier mériterait un sérieux coup de neuf.  “Au moment où la brasserie Le Piccadilly a réouvert tout beau, tout nouveau, est-il possible de le laisser en telle déshérence ?”, s’insurgent les Amis du patrimoine rennais.  “Pour nous, c’est non !” Comme beaucoup, ils souhaitent la réhabilitation de l’endroit. “Depuis que j’habite non loin de la place de la mairie, je n’avais jamais vu cet ouvrage,” explique l’auteur de la photographie de notre site. “J’en avais entendu parler, mais quand j’ai finalement par le voir ces derniers jours, j’ai été frappé par sa décrépitude !”

La famille Odorico, des mosaïstes de grand talent, ont décoré la ville de Rennes de 1882 à 1978. Originaires du Frioul (Italie), ils ont fait de la capitale bretonne un des centres les plus importants de mosaïques avec des réalisations emblématiques : la piscine Saint Georges, les halles, les crèches Papu et Alain Bouchard. Il n’est pas une maison des années trente sans la touche des Italiens les plus célèbres de l’agglomération rennaise. 

Pour en savoir plus : les Amis du Patrimoine ont déposé plusieurs projets dans le cadre de la Fabrique citoyenne autour de l’oeuvre Odorico. Ils souhaitent la réhabilitation de l’escalier de la mairie, la mise en place d’un dispositif électronique apposé sur les bâtiments contenant les œuvres de la famille. Bien plus étonnant, ils veulent pour chaque nouvel immeuble un oeuvre s’inspirant de l’art de la mosaïque.  Les trois projets seront soumis au vote des citoyens entre le 28 janvier 2017 et le 12 février 2017. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire