CECI EST UN TEST 1
Actualités Commerces

CENTRES COMMERCIAUX : L’UNION DU COMMERCE DEMANDE UN CALENDRIER DE RÉOUVERTURE

test2

L‘Union du commerce du Pays de Rennes alerte de nouveau sur la fragilité de ses commerçants et l’écosystème particulier des centres commerciaux. “Durant cette année singulière, nous avons subi deux confinements, un couvre-feu et la fermeture des bars, restaurants et des lieux culturels et de loisirs, et enfin, la fermeture des centres commerciaux et magasins de plus de 20.000m2”, rappelle-t-elle.

Sur le bassin rennais, près de 500 boutiques des centres commerciaux et des grands magasins dont plus de la moitié de commerçants indépendants sont fermés pour la troisième fois en moins d’un an, soit 7 mois de fermeture. “Plus de 5000 emplois sont comptabilisés sur l’ensemble de ces sites, 5000 personnes sont sans activité, sans compter les prestataires.”

Malgré les indemnisations promises par le gouvernement, les commerçants indépendants, certains groupes intégrés qui ont plus de la moitié de leurs magasins fermés, ainsi que les prestataires se retrouvent dans une situation intenable et sans perspectives. “Ils doivent faire face à une “distorsion” de concurrence avec ceux qui, restant ouverts, concentrent les populations, et avec les géants du e-commerce, qui ne sont pour la plupart ni français ni européens.”

Mais au-delà de l’aspect économique, c’est aujourd’hui l’impact psychologique et social qui devient intenable. “De nombreux commerçants se retrouvent dans des situations extrêmement tendues et désespérées”, précise l’Union. “C’est pourquoi nous demandons au gouvernement un calendrier de réouverture, apportant un horizon possible et permettant d’accompagner les protocoles que nous proposons comme l’organisation de l’accueil des clients avec des jauges renforcées, le comptage électronique des flux avec filtrage par agents de sécurité aux entrées, …”

Etant donné le manque de perspective à ce jour sur l’évolution du contexte sanitaire, il faut pouvoir mettre en place le “monde d’avec le virus” tout en travaillant sur le “monde d’après” sans quoi il ne restera que peu d’acteurs économiques debout. “Nous demandons à minima, pour les centres commerciaux et magasins de plus de 20.000 m2 actuellement fermés, la réouverture des activités qui sont aujourd’hui autorisées dans les départements ainsi que l’autorisation du retrait de commandes à l’intérieur de ces magasins et centres commerciaux.”

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire