CECI EST UN TEST 1
Actualités

AUX GAYEULLES, DES LAPINS ET DES RAGONDINS RETROUVÉS MORTS

test2

Au parc des Gayeulles, les joggeurs matinaux du dimanche ont pris l’habitude de courir au milieu des lapins. Mais depuis quelques semaines, des promeneurs retrouvent morts les animaux ! « La myxomatose décime les mammifères », confirme Isabelle, membre de l’association Faune en détresse, émanation de la Ligue de la protection des oiseaux. « Après enquête sur place, notre vétérinaire a corroboré le diagnostic », ajoute-t-elle. 

Des lapins et des ragondins touchés

Mais les lagomorphes (lièvres et autres) ne seraient pas les seuls touchés ! « Le botulisme a fait succomber des ragondins. Le niveau d’eau très bas, le cordon de boue autour des étangs et la sécheresse ont favorisé l’apparition de cette maladie. » Face à ce constat, l’association veut alerter les Rennais. « Notre but n’est pas de provoquer le buzz. Il est de prévenir les populations afin que personne ne prenne de risque avec ces animaux atteints, sur ce site en particulier. »

Affection mortelle, elle touche habituellement les bovins, les chevaux, les moutons et les oiseaux. Elle se voit rarement chez les chiens, les chats et les porcs. En revanche, elle ne se transmet pas directement aux humains. « La toxine botulique ne saute pas sur les gens comme cela ! Mais dans ce genre de configuration, le risque zéro n’existe pas et le principe de précaution devrait s’appliquer….Les publics, notamment les enfants, ne doivent pas toucher les animaux morts ou souffrants. Nous espérons vraiment que personne ne sera malade et que les oiseaux aquatiques du parc ne vont pas en pâtir comme à Careil (Iffendic) où c’est l’hécatombe. »

 

Un début de polémique : Après plusieurs échanges avec les services de « santé environnement » de Rennes, la militante aurait eu confirmation de la présence du botulisme. Mais depuis, la mairie a démenti l’identification dans les colonnes d’Ouest-France. « On m’a pourtant dit le contraire, » assure Isabelle, regrettant que la municipalité ne fasse pas de communication sur cette affaire. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire