"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Politique

AIDE AUX COMMERÇANTS : LE DÉBAT MUNICIPAL TOURNE À LA FOIRE D’EMPOIGNE

Lors des conseils municipaux de Rennes, les groupes politiques des élus s’expriment juste avant les débats locaux. Encore une fois, ce lundi 1er avril 2019, ils ont pris le temps, beaucoup de temps, pour évoquer des sujets bien loin d’intéresser les Rennais. Ils ont abordé uniquement l’état de santé des commerces de notre centre-ville au moment du vote de provisions pour des associations environnementales. “L’aide aux commerces, victimes collatérales des Gilets Jaunes, méritait d’être placé en début de Conseil… C’est le choix de la mairie, nous le regrettons ! Par ce simple fait, les commerçants de notre centre-ville pourront ainsi juger d’eux-mêmes de la considération que vous voulez bien leur attribuer”, a commenté Bertrand Plouvier, élu de l’opposition.

Immédiatement, son commentaire a suscité une vive réaction de Mathieu Theurier, élu écologiste. “Cela démontre votre manque de respect et le peu de cas que vous faites pour les questions environnementales.” Immédiatement, Nathalie Appéré, maire de Rennes, s’est inscrite en faux contre les propos du représentant de la droite. “Je ne vous laisserai pas dire que nous avons souhaité reléguer la question commerçante ! Ce n’est pas vrai, ce n’est pas juste ! Il ne vient à l’idée de personne de nier les difficultés de nos commerçants, et encore moins de ceux qui sont en contact régulier avec eux.”

Ces cris d’orfraie n’ont pas convaincu Loïck Lebrun, élu de l’opposition. “Il faudrait donner une sorte de classement dans les dossiers urgents”, a-t-il assuré regrettant que le “temps des débats des groupes politiques soit d’une inutilité profonde parce qu’il ne concerne pas les dossiers rennais !  Tout le monde l’a bien compris parmi nous, mais nous continuons à avoir des interventions sur le conflit israélo-palestinien…” Face aux critiques, la maire a concédé pour la première fois un changement du règlement intérieur…à quelques mois de la fin de son mandat. 

Pour les commerçants, un plan d’actions est prévu depuis le mois de mars. Environ 500 000 euros seront mis sur la table. “Ce plan est trop tardif et pas assez ambitieux”, a estimé Bertrand Plouvier. ” Il est trop tardif car durant ces trois mois, beaucoup de commerçants ont accumulé des pertes significatives et souvent irrécupérables. Il n’est pas non plus assez ambitieux car il ne répond que très partiellement aux réelles attentes des commerçants.” Malgré ce houleux débat, l’aide aux commerçants a été voté à l’unanimité par le conseil municipal de Rennes. “Ce n’est pas la première fois que nous votons pour aider le commerce rennais”,  a noté l’écologiste Laurent Hamon. “Il faudrait que nous ayons parfois des retours.” 

Les mesures accordées aux commerçants: le soutien des actions d’animation avec une subvention exceptionnelle de 80 000 €, la réduction de 20 % les droits de terrasses sur l’année 2019 (100 000 €) [soit 2 mois et demi d’offerts], la gratuité totale de la redevance d’occupation du domaine publique lors de la grande braderie 2019 pour les commerçants sédentaires rennais (33 440€, valeur 2016) et la gratuité sur l’ensemble du réseau STAR pour 4 samedis (300 000 €).

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire