CECI EST UN TEST 1
Actualités

DES IRANIENS EN COLÈRE DEVANT LA RÉPUBLIQUE

test2

Il y a quelques mois, des Rennais et des Ukrainiens manifestaient devant la République contre la guerre. Ce soir, lundi 26 septembre, des Iraniens et des Bretons protestaient contre le gouvernement iranien, après la mort de Masha Amini, tuée pour une tenue indécente. Aux cris de Liberté pour les Iraniens, ils demandaient la fin de la dictature des mollahs dans un pays rongé par les violences contre les femmes.

« J’ai entendu parler du rassemblement et je suis venue devant la République », explique une jeune Iranienne, mariée avec un Français. Comme les autres, elle appelle aux changements politiques en Iran. « Nous réclamons la justice pour Masha. Partout, de grandes manifestations ont lieu dans les villes, en Iran depuis plusieurs jours. » Informée par les réseaux sociaux, la télévision, elle est admirative à l’égard des manifestants. « Ils sont très courageux. Ils n’ont pas peur d’aller dans des cortèges où beaucoup sont tués. Là-bas, les forces de l’ordre tirent directement sur les opposants. »

Aujourd’hui, l’Iranienne tient à être au milieu de ses compatriotes exilés. « On sentait venir la colère. Mais ce n’est pas la première fois qu’il existe des tensions. Déjà, en 2009, il y a eu de très grands événements (la vague verte). Et cela fait maintenant plusieurs années que tout le monde sait bien que cela ne peut plus durer. » A présent, l’Iranienne souhaite un geste de notre président. « On lui demande de nous écouter et de condamner notre gouvernement. »

Malheureusement, à Rennes, le mouvement antigouvernement iranien était séparé par une rue. D’un côté, les femmes kurdes manifestaient avec le soutien des étudiants et des parties de l’ultragauche (voir notre photo ci-dessous). De l’autre, des Iraniens brandissaient des portraits de Masha Amini et de Hadis Najafi, 20 ans, tuée parce qu’elle manifestait après la mort de la première. «C’est dommage, cette division. Nous avons tant besoin d’être unis,» expliquait une jeune femme. 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire