"
Actualités Patrimoine Sorties

VANDALISÉ, L’OURS… BRISE LA BONNE VOLONTÉ DE JEAN-PAUL LEGENDRE

L’ours était visible de tous les Rennais. Installé à la proue du site de la Mabilais, il plaisait aux passants, aux automobilistes, aux habitants. Il était devenu un repère artistique. Patratas, en début de semaine, des noctambules ont décidé de le briser en mille morceaux au plus grand dam de son propriétaire, le constructeur Jean-Paul Legendre.

                                                 Clap de fin pour l’ours d’Audiard

« Depuis 1 an, nous avions pris l’initiative de présenter des œuvres d’artistes contemporains sur le site de la Mabilais en accord avec la copropriété », confie le Rennais. Mais visiblement, l’initiative a déplu à certains ! « Un Transformer, personnage de fiction représentant un guerrier, a été vandalisé en novembre 2016. Il a eu la tête et le bras arrachés. »

Malgré cet incident, Jean-Paul Legendre ne voulait pas céder. Il a installé l’ours Pompon, oeuvre du sculpteur Michel Audiard (rien à voir avec le scénariste et le célèbre dialoguiste !). Mais là encore, des énergumènes ont fait fi de la bonne volonté du constructeur. « La seconde oeuvre a été basculée de son socle et cassée dans la nuit de mardi à mercredi (préjudice subi d’environ 20 000 euros) « , précise-t-il. 

Seule, l’œuvre Le Grand Défi de Nicolas Lavarenne est intacte. « Elle a été préservée car inaccessible. Elle est en effet perchée sur la tour à 40 mètres de hauteur ». Mais la coupe est pleine. « Devant autant d’intolérance et de bêtise, nous avons décidé de renoncer à notre projet d’exposition », ajoute Jean-Paul Legendre. 

Les Rennais pourront en revanche se déplacer à Piré sur Seiche où le Groupe Legendre  propriétaire d’un château et d’un parc expose des sculptures. « Actuellement, la collection comprend une cinquantaine de sculptures. » L’endroit est accessible tous les jours gratuitement.  

La petite phrase de Jean-Paul Legendre : « En 5 ans, au château des Pères, nous n’avons aucun vol ni dégradation. En 1 ans, à Rennes, 2 œuvres exposées, 2 œuvres détruites ». Fait à noter, les Baigneuses de la place de Bretagne ont fait l’objet de plusieurs dégradations. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

2 Comments

Laisser un commentaire