CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

VARIANT DELTA : L’INQUIÉTUDE DES AUTORITÉS

test2

Après une amélioration des indicateurs sanitaires depuis plusieurs semaines, le taux d’incidence en Bretagne repart à la hausse (20, 8 cas pour 100000 habitants contre 14, 6 il y a 7 jours). Il s’expliquerait par la circulation de plus en plus active du variant Delta Face à cette évolution, la préfecture de région et l’ARS Bretagne invitent fortement la population, notamment les jeunes et les personnes les plus fragiles (+ de 50 ans et personnes à risque), à se faire vacciner le plus rapidement possible. 

Depuis quelques temps, le variant Delta devient dominant dans le monde. “En France, il est présent dans 37,7 % des prélèvements criblés”, explique l’Agence régionale de la Santé de Bretagne. “Plus contagieux, il représente en Angleterre plus de 90 % des nouvelles contaminations selon les autorités britanniques, entraînant ainsi l’augmentation des cas positifs et des entrées à l’hôpital.”

Les données chiffrées du suivi de l’épidémie indiquent que le variant Delta touche essentiellement les personnes jeunes et non-vaccinées. Avec une réduction du risque de forme grave de 70 % après une injection et de plus de 90 % après deux injections, la vaccination se montre efficace. “Cela démontre que la meilleure arme contre la Covid-19 reste la vaccination”, confie l’ARS.

Heureusement, la couverture vaccinale gagne toujours plus de terrain en Bretagne : 57,8 % de la population a reçu au moins une dose, ce qui place la Bretagne en tête des régions françaises. “Pour maintenir cette dynamique, le recours à la vaccination est encore simplifié grâce à la mobilisation de tous les acteurs : de nombreux centres proposent désormais la vaccination sans rendez-vous. De même, le délai entre deux doses est désormais plus souple : il va de 21 à 49 jours.”

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire