CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

THABOR : CHEF D’OEUVRE EN PÉRIL !

test2

Au Thabor, nombreuses sculptures sont éparpillées ici où là dans le parc, devant les serres, dans la roseraie et dans la contre-allée de l’Enfer. Certaines sont en piteuse état, parfois recouvertes d’une couche de mousse verdâtre. L’une d’elles est particulièrement touchée par les tares hideuses de l’érosion. A deux pas de la volière, elle est cachée dans un bosquet et l’oeuvre d’un certain Charles Lenoir, ancien directeur de l’école régionale des Beaux-Arts de Rennes de 1881 à sa mort.

Cent cinquante ans après sa création, le chef d’oeuvre tombe en désuétude à l’abri des regards indiscrets. Il commence à se fondre dans la nature avoisinante et à retourner petit à petit à l’état nature. Devant les affres du temps, que faire ? La municipalité rennaise doit-elle intervenir ? Doit-elle sauver ce patrimoine de l’inexorable dégradation ? On a envie de dire oui et encore oui. On a envie de lui conseiller de contacter les fondations du Patrimoine, les mécènes, l’école régionale des Beaux-Arts (et pourquoi pas de ses élèves) et d’autres institutions pour rendre à Lenoir ce qui est à Lenoir. En gros pour sauvegarder notre patrimoine…

Enfin que dire encore de la Grotte, toujours fermée au public ! Les sculptures d’animaux qui faisaient jadis le bonheur des enfants (on comptait un sanglier) ont complètement disparu sous une végétation dense…Mais heureusement, tout n’est pas perdu. Certaines sculptures (les plus visibles du public) ont fait l’objet d’une belle restauration. Allez un petit effort, monsieur l’adjoint à la culture ! 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire