CECI EST UN TEST 1
Actualités

RENNES, VILLE DE BOUCHONS

test2

Depuis maintenant quelques années, notre journal évoque les nombreux bouchons dans Rennes et sa couronne. Encore la semaine passée, on s’étonnait de perturbations sur le bitume rennais, la veille du confinement. Ce matin, lundi 2 novembre, c’était rebelote sur la rocade et dans le centre-ville. “Il y a encore plus de bouchons qu’avant le confinement”, s’étonnait un internaute sur Twitter. “Le second confinement est une supercherie sans nom. Il y a des bouchons à gogo pour accéder à Rennes. C’est un lundi traditionnel. On ne va pas voir de sitôt le bout du tunnel… ” Un avis partagé par un troisième. “Ce reconfinement partiel ne sera pas suffisant pour freiner efficacement la seconde vague, je le crains.”

Ici où là, c’était le parcours de combattant pour tenter de “grappiller” quelques minutes et arriver à l’heure au travail. “A Rennes, il est devenu impossible de circuler”, explique Benjamin. “Il faut être polytechnicien pour comprendre les sens de circulation. J’angoisse à l’idée de prendre ma voiture et je plains ceux qui sont obligés de l’utiliser.” Même constat chez un second. “Pour moi, c’est facile. Je suis mon propre patron…J’organise mon emploi du temps au regard de la circulation. Mais je suis de tout cœur avec ceux qui sont au volant tous les matins.”

Travaux sur les chaussées rennaises, afflux massif de travailleurs sur la métropole, aménagement de pistes cyclables ou encore accidents, toutes les raisons sont avancées pour expliquer ces nombreux kilomètres d’encombrements. “Mais c’est toujours les mêmes qui trinquent ! Je ne peux malheureusement télétravailler tout le temps “, assurait ce matin un automobiliste. 

L’info du jour : trois véhicules ont été accidentés sur la rocade intérieure de Rennes, au niveau de la porte des Loges, impliquant des bouchons jusqu’à Cesson-Sévigné.

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire