21 C
Rennes
lundi 24 juin 2024
AccueilActualitésRENNES LA VILAINE 

RENNES LA VILAINE 

À Rennes, les déchets sont de plus en plus nombreux. Dans tous les quartiers, les Rennais ne comptent plus les poubelles renversées, les sacs de plastique éventrés et les containers remplis à ras bord. « Il y en a partout, » concède un habitant, à Villejean. « Quelle image donne-t-on de Rennes ? », s’interroge-t-il. 

Des pièces à rats commencent à apparaître dans Rennes.

Impuissante, la métropole est dans le constat. «Les sites de notre partenaire Suez (Chartres-de-Bretagne et Pacé) sont bloqués depuis lundi 13 mars. Toutes les collectes ont dû être annulées.  Cela concerne celles des ordures ménagères, des emballages, du verre et des points d’apports volontaires de déchets  », explique-t-elle sur son site officiel. 

À défaut de pouvoir recueillir les immondices, les élus demandent aux habitants de rentrer leur bac. « Il est aussi de demander de ne plus déposer de verre sur la voie publique et de le conserver chez soi en attendant le retour à la normale », ajoute-t-elle. Depuis plus de 15 jours, aucun camion de ramassage n’est sorti des centres de collectes, à l’appel du syndicat Force ouvrière (FO), et ce pour protester contre la réforme des retraites. 

Dans les colonnes du journal Ouest-France, l’élu-es-déchets se voulait rassurant, il y a quelques jours. « Nous ne sommes pas dans un seuil critique », convient Laurent Hamon, vice-président de Rennes métropole, en charge des déchets et de l’économie circulaire. « Nous suivons la situation de très près en collaboration avec l’Agence régionale de santé. Pour le moment, néanmoins, nous n’en sommes pas à un point d’insalubrité, nous n’en sommes pas au niveau de Paris. » Dans le même temps, cet élu vient de signer une tribune dans le JDD concernant la retraite de nos éboueurs. « J’ai conscience des difficultés momentanées pour nos communes, mais je sais aussi compter sur la compréhension de nos habitants », explique-t-il sur Twitter. 

Seule exception à la règle, la métropole assure un ramassage dans le centre-ville, dans les écoles et les crèches… La raison en est simple. L’agglomération veut éviter l’emploi des poubelles contre les forces de l’ordre et comme combustibles pour de nombreux feux. Dans d’autres villes, la situation est plus dramatique. Près de 7,828 tonnes de déchets n’avaient pas encore été récoltées dans la capitale dimanche soir. Après 15 jours d’arrêt, il faut compter environ un mois et demi pour un retour à la normale. Pour en savoir plus sur la collecte

Infos + : des pièges à rats commencent à faire leur apparition dans la capitale bretonne (voir notre photo). Cela en dit long sur les risques d’insalubrité…

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

UNE FRESQUE DU NUMÉRIQUE PAR LES ÉTUDIANTS D’ÉPITECH

À l’heure où chacun de nous est invité à contribuer à la réduction de sa consommation énergétique, l’école d’informatique Epitech prend l’initiative ! Récemment, 736...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser